Le média français a laissé entendre qu’en rendant hommage à l’ancien international ivoirien Laurent Pokou, le buteur camerounais en a profité pour se jeter des fleurs.

Après l’annonce de la disparition de l’ex international ivoirien Laurent Pokou, Samuel Eto’o qui lui a succédé en tant que meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations a réagi sur les réseaux sociaux. 

« Meilleur buteur de l’histoire de la CAN (jusqu’en 2008 où je lui succède), inspiration pour beaucoup d’entre nous et modèle pour le football Africain en général, ce grand frère aura certainement marqué les esprits. Alors que le match France-Côte d’Ivoire se prépare, il a tiré sa révérence. Il ne fait aucun doute que l’émotion sera forte des deux côtés. Repose en paix Laurent Pokou! #LaurentPokou #LhommedAsmara #LegendeAfricaine #RIP », a-t-il écrit.

Interprétant les propos de l’ancien capitaine des Lions Indomptables dans  cette sortie, Eurosport, dans un article publié sur son site web, a estimé que le joueur d’Antalyaspor en a profité pour s’envoyer des fleurs. « L’attaquant camerounais, connu pour sa légendaire modestie, n’a pas pu s’empêcher de se jeter des fleurs en saluant la mémoire de Laurent Pokou sur son compte Instagram en soulignant qu’il l’avait détrôné au classement des meilleurs buteurs de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations », indique Jonathan MURCIANO, le rédacteur du texte.

Eto’o n’a pas hésité à recadrer le média français à travers une sortie sur sa page facebook officielle. Avec définition à l’appui, il a insisté sur la différence  qui existe entre le mot « succéder » qu’il a utilisé dans ses écrits et « détrôner », employé par le site.  « De vous à moi, je n’ai pas la prétention d’avoir fait de grandes études, ni d’être un érudit de la langue française, comme certains, mais en m’en référant simplement à un dictionnaire en ligne, la différence entre ces deux termes semble couler de source », écrit l’ancien barcelonais.

« Alors, que l’on utilise mon nom pour générer de l’attention, je veux bien. Que l’on fasse du brouillon au lieu de l’information, ça aussi on finit par s’y faire. Mais transformer quelque chose de purement factuel en quelque chose d’émotionnel et hors contexte, tout en ternissant au passage la mémoire d’un grand frère qui vient de nous quitter et pour lequel j’ai un profond respect… je trouve ça d’un manque de classe que je ne saurais expliquer même en langue bassa’a ».

Intégralité de la réaction de Samuel Eto’o

Eurosport: “L’attaquant camerounais, connu pour sa légendaire modestie, n’a pas pu s’empêcher de se jeter des fleurs en saluant la mémoire de Laurent Pokou sur son compte Instragram en soulignant qu’il l’avait détrôné au classement des meilleurs buteurs de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations.”

=> INTERPRÉTATION
[http://lebuzz.eurosport.fr/trends/meme-quand-il-rend-hommage-a-une-legende-africaine-samuel-etoo-senvoie-des-fleurs-33089/]

– succéder (définition):
1. Parvenir après quelqu’un à une fonction, à un emploi, à une dignité
2. Venir après quelque chose, le suivre dans le temps ou dans l’espace
3. Obtenir par droit de succession, par héritage

– détrôner (définition):
1. Déposséder un souverain de son trône, de son pouvoir; déposer
2. Déposséder quelqu’un, quelque chose de sa prééminence, mettre fin à sa supériorité

De vous à moi, je n’ai pas la prétention d’avoir fait de grandes études, ni d’être un érudit de la langue française, comme certains, mais en m’en référant simplement à un dictionnaire en ligne, la différence entre ces deux termes semble couler de source.

Je le redis: je suis fier d’avoir succédé à Laurent Pokou, car comme je l’ai souligné il a été “inspiration pour beaucoup d’entre nous et modèle pour le football Africain en général”, il a marqué les esprits!

Alors, que l’on utilise mon nom pour générer de l’attention, je veux bien. Que l’on fasse du brouillon au lieu de l’information, ça aussi on fini par s’y faire. Mais transformer quelque chose de purement factuel en quelque chose d’émotionnel et hors contexte, tout en ternissant au passage la mémoire d’un grand frère qui vient de nous quitter et pour lequel j’ai un profond respect… je trouve ça d’un manque de classe que je ne saurais expliquer même en langue bassa’a.

Ceci dit, ce n’est pas la première fois que l’on voit ce genre d’outrances dans les médias et ça ne sera certainement pas la dernière. Je n’ai d’ailleurs pas pour habitude de m’attarder sur ce genre de choses, mais pour le coup, je suis vraiment indigné par de telles maladresses.

Le football Africain est en deuil, le Stade Rennais est en deuil, la nation Ivoirienne (ma nation par alliance) est en deuil, je, SAMUEL ETO’O, suis en deuil, alors de grâce, daignez nous accorder une trêve… le temps qu’il suffira pour sécher nos larmes.

“Grand frère #LaurentPokou, que ton âme repose en paix!”

SEF

Photo polémique de Rigobert Song; lionindomptable.com présente ses excuses

14 millions d’euro d’amende et 10 ans de prison recquis contre Samuel Eto’o

Share This