Comme de nombreux footballeurs, François Omam-Biyick est dévasté par le décès de Diego Maradona. Au micro de Lion Indomptable, l’ancien Lion Indomptable qui a eu l’occasion d’affronter la légende du football argentin lors du mondial 90 en Italie, exprime sa vive émotion.

Maradona c’était un très grand joueur, un footballeur qui a inspiré beaucoup de générations même ici en Afrique parce qu’il sort d’une famille pauvre. Avec peu de moyens, il est arrivé là où il a été. C’était un joueur avec beaucoup de qualités. Un joueur qui a gagné des trophées dans toutes les équipes où il a joué. En Argentine c’est un Dieu. Vous avez vu le public argentin qui était devant l’hôpital où il a été opéré avant sa mort. Maradona laisse l’image d’un footballeur exceptionnel. C’est l’un des meilleurs joueurs du siècle qui nous a quittés. Durant toute sa carrière, il a démontré tout le talent qu’il avait dont sa capacité à amener un petit groupe de joueurs à remporter de grands titres. Il a fait avec l’Argentine, il a fait à Naples et à Boca Junior. Il restera l’idole de nombreux footballeurs. Paix à son âme. Une pensée à sa famille qu’il laisse. On ne l’oubliera jamais parce qu’il a beaucoup apporté au football,” a-t-il confié avec beaucoup de peine et d’émotions.

François Omam-Biyick se souvient davantage du footballeur qu’il a affronté lors du mondial 90 en Italie. “Je me souviens du mondial 90 comme si c’était hier. Je viens encore de voir les images après l’échange de fanion avec le feu Stephen Tataw où il a pris le ballon pour jongler. C’était très spectaculaire. Il a fallu la hargne de ce même Tataw, de Ndip Akam, de Benjamin Massing et de tous les défenseurs pour l’arrêter en Italie. Ca a été pour moi une réussite et un plaisir de jouer contre un tel joueur.” 

 

Décès de Maradona : Le bel hommage de Bertin Ebwelle

UEFA Champions League : Choupo-Moting et le Bayern déjà qualifiés !

Share This