Le conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP) a tranché. La saison n’ira pas à son terme, et l’on tient compte des positions actuelles (avant arrivée du coronavirus) pour archiver la saison 2019-2020. Le destin de plusieurs clubs a donc basculé positivement, comme c’est le cas pour Lille de Jean Onana, Nice (Ganago) et Reims (Dingome), mais aussi négativement avec la relégation d’Amiens d’Aurélien Chedjou. Pourtant le club espérait remonter la pente lors des 10 dernières journées, hélas!

Revisitons les saisons de chaque international camerounais en France (Ligue 1 comme Ligue 2).

PSG : Choupo-Moting champion de France malgré lui

Détrôner le Paris Saint-Germain relevait d’un miracle au stade où la saison 2019-2020 se trouvait en France (28ème journée). Même avec un match en moins (match en retard) le PSG termine champion avec un large coefficient ratio matchs points (après avoir obtenu 68 points en 27 journées). Un nouveau titre pour Eric Maxime Choupo-Moting pour sa seconde saison  dans le club de la capitale française. Autant celui de l’année dernière était plus mérité pour lui, autant celui de cette saison apparaît comme du pain béni pour le capitaine des lions indomptables au regard de son apport. L’attaquant de 31 ans n’a disputé que 9 matchs de championnat avec à la clé 3 buts en 5 titularisations. Très loin des 22 rencontres de la saison passée.

Au moins, il peut se contenter d’avoir un meilleur ratio but cette saison en ligue 1. Buteur dans une période où le PSG était privé de ses meilleurs éléments (Neymar, Mbappe, Cavani). Face à Metz lors de la victoire 2-0 en déplacement le 30 Août 2019, ou encore son doublé (dont une magnifique en roulette) devant Toulouse lors de l’écrasante victoire 4-0 le 25 Août dernier. Un début de saison tonitruant plombé par les retours en forme des stars du PSG, mais aussi l’acquisition du buteur né, Mauro Icardi. C’est certainement avec ce nouveau titre de champion que Choupo-Moting va clôturer son aventure dans le club de la capitale française. Avec ces 3 buts cette saison, il est le 64ème meilleur buteur de ligue 1.

NICE : Ganago de retour en Europa League

Deux ans après des débuts en coupes européennes (Ligue des champions puis Europa League), revoilà Ignatius Ganago aux portes des phases de groupes de la C3. 5ème au terme de la saison avec l’OGC Nice, le jeune attaquant de 21 ans et ses coéquipiers vont disputer les barrages de la prochaine UEFA Europa League. Une compétition dans laquelle le lion indomptable n’a pas encore ouvert son compteur en deux tentatives il y’a deux saisons de cela, alors qu’il venait à peine de débarquer en France. Son début de saison a été de qualité, avant de rejoindre peu à peu le banc de touche avec l’explosion de réussite de Kasper Dolberg à la tête de l’attaque des aiglons. Trois buts inscrits face à Nîmes, le PSG et Metz et une passe décisive en 26 apparitions (12 titularisations seulement) cette saison. Ce qui fait de lui le 75ème au classement des meilleurs artificiers de Ligue 1 en 2019-2020.

MONTPELLIER : Quel gâchis pour Oyongo et Cie

Le club héraultais aurait mérité un autre sort. Tant les espérances étaient grandissantes au fur et à mesure qu’on s’acheminait vers la fin de saison. Ambroise Oyongo et ses coéquipiers qui ont très souvent flirté avec les places européennes, doivent certainement avoir un pincement au coeur après la décision de la LFP de clore la saison. Les montpelliérains échouent à un petit point des barrages pour l’Europa League. Par raport à la saison dernière, Ambroise Oyongo a livré moins de rencontres. 21 matchs tous comme titulaire avec 3 cartons jaunes à la clé (6 fois remplaçants).

L’arrière gauche des lions indomptables espéraient enfin découvrir ce que c’est qu’une compétition européenne. Le coronavirus vient de faucher des calculs à 10 journées de la fin. 8ème avec 40 points en 28 journées, Ambroise Oyongo et Montpellier vont devoir encore patienter pour mériter mieux.

LILLE : Déjà l’Europa League pour le veinard Jean Onana

La providence continue de faire effet dans la jeune carrière du milieu de terrain Jean Onana. Inconnu du public en début de saison, il n’a suffi que d’un match (LOSC-OM) pour que le joueur de 20 ans soit sur orbite. Le voilà qui va probablement faire des premiers pas en compétitions européennes (lui qui n’était pas encore dans l’effectif du club lorsqu’il disputait la phase de groupes de  la Ligue des champions, puisqu’arrivé au mercato hivernal). Arrivé en provenance du Portugal en janvier dernier, Jean Onana a eu l’occasion de jouer un seul match de National 2 avec la réserve du LOSC, ce qui a séduit Christophe Galtier. L’entraîneur des dogues lui a même donné sa chance dans le choc face à Marseille à la maison. Une titularisation et 80 minutes de jeu malgré la défaite 1 but contre 2. Son seul match jusque-là. Mais suffisant pour taper dans l’œil du sélectionneur des lions indomptables Toni Conceiçao qui l’avait convoqué pour le regroupement du mois de Mars, annulé pour cause de coronavirus. Lille est classé 4ème à la porte de la Ligue des champions, mais gagne le droit d’intégrer directement la phase de groupe de l’Europa League.

REIMS : Retrouvailles entre Dingome et l’Europa League

Malgré une saison bien difficile, Tristan Dingome vient de percevoir une lueur en cette période de fin de saison. Le milieu de terrain camerounais et le Stade de Reims vont retrouver l’Europa League, même si c’est via les barrages à venir. Un scénario inouï au regard de la saison compliquée tant pour le joueur que pour le club. Blessé deux fois, Tristan Dingome a loupé plein de matchs de championnat. Ce qui explique ses 15 matchs (900 minutes de temps de jeu), 12 titularisations et une passe décisive, pour un joueur habitué à franchir la barre des 30 rencontres par saison. Début de saison cauchemardesque avec une blessure de presque deux mois (du 09 Septembre au 28 Novembre 2019). Il sera encore écarté des terrains par une vilaine blessure entre le 05 et le 14 janvier 2020. Malgré cette obscurité, la sélection chez les lions indomptables est apparue comme un éclairci (même s’il n’a pas pu en profiter parce qu’éloigné des terrains).

Reims termine 6ème avec 41 points, et un bon coefficient, et arrache l’ultime place européenne aux yeux et à la barbe de Lyon, ce qui rend furax Jean Michel Aulas. Le club retrouve une compétition qu’elle a frôlé il y’a deux saisons.

ANGERS : Une saison à vite oublier pour Bahoken

Gêné par les blessures à répétition cette saison, Stéphane Bahoken (27 ans) n’a pas pu atteindre son capital but de la précédente édition de Ligue 1. Avec 4 réalisations seulement en 20 matchs (10 titularisations) dont 906 minutes de jeu, il est classé 46ème meilleur buteur de la saison en première division française. Loin de ses standards habituels.

En plus, Angers ne finit qu’à la 11ème place. Bien qu’assuré d’être maintenu, le club espérait mieux au regard des prestations de la saison dernière de l’attaquant des lions indomptables (a

13 réalisations) et surtout de sa bonne CAN en Égypte (2 buts en 4 apparitions).

BREST : Castelleto et Cie sauvés par le ”gong”

Au rythme où allaient les performances du club brestois, difficile de dire s’il n’allait pas se faire peur avec la relégation. La décision de la LFP vient comme un ouf de Soulagement pour Jean Charles Castelletto et ses coéquipiers. Pourtant, Brest a flirté avec les places européennes lors de la première partie de saison. Le défenseur camerounais de 25 ans se payant même le luxe d’apparaître plusieurs fois dans le onze type de FF et lion indomptable magazine. Son seul but de la saison inscrit face à Metz lors d’une victoire 2-0, était la démonstration d’une forme éclatante. Mais la seconde partie de saison catastrophique, est à l’image de son expulsion contre Bordeaux le 15 février dernier (1-1). Castelletto a alterné le très bon, le bon et le médiocre tout récemment. Il s’en sort tout de même avec 22 matchs tous comme titulaire, 3 cartons jaunes. Brest termine 14ème avec 34 unités.

LIGUE 2/ LORIENT : Franklin Wadja champion !!!

”Le malheur des uns fait le bonheur des autres” a-t-on coutume de dire ! Cette assertion à toute sa place à l’évocation du titre de champion de France de Ligue 2 que vient de remporter Franklin Wadja. L’international camerounais de 25 ans, vient de glaner le premier titre de sa carrière grâce à la décision de la LFP. Même si Lorient dominait les débats cette saison, rien ne présageait un titre, d’autant plus que le club cherchait plus la montée qu’autre chose. Un titre que peut bien fêter le camerounais au regard de sa saison peu favorable. Seulement utilisé à 7 reprises (2 titularisations) par C. Pelissier, tout le contraire de Mickaël Landreau qui en avait fait un pilier chez les merlus la saison dernière (32 matchs pour 26 titularisations), le milieu de terrain doit être aux anges. Pour un si petit rendement, il est non seulement auréolé du titre mais aussi va évoluer en Ligue 1 pour sa première fois.

Sacrée saison pour lui qui a connu une longue période de galère. Lorient finit en tête avec 54 points en 28 journées et embarque dans l’une des deux places pour l’élite française.

VALENCIENNES : Pas de surprise pour Moukandjo

Cette saison 2019-2020 est à rapidement mettre aux oubliettes pour Benjamin Moukandjo. L’attaquant camerounais de 31 ans n’a pas assez joué cette saison malgré les deux clubs qui lui ont ouvert leurs portes.  D’abord, le RC Lens qu’il quitte seulement après 3 matchs (43 minutes) au mercato hivernal, et le club qu’il rejoint, Valenciennes (7eme) n’a pas fini par décrocher la montée en Ligue 1 contrairement aux sangs et or.

Avec Valenciennes Benjamin Moukandjo affiche 111 minutes de jeu (2 rencontres) et toujours pas de but. Une saison galère comme on dit, tout comme son compatriote et coéquipier Frédéric Bong (32 ans, défenseur) qui n’a joué que 5 petits matches jusqu’à l’arrêt du championnat.

DIJON : Ngouyamsa la découverte qu’on reverra en Ligue 1

Dijon a évité la longue bataille pour le maintien auquel le il est habitué depuis ces dernières années. Sauvé de justesse la saison dernière (après barrages face à Lens), le club dijonnais a cette fois terminé 16ème à 3 longueurs du premier non relégable. La décision de la LFP leur a épargné une lutte sans merci, à laquelle aurait probablement participé Ahmed Ngouyamsa, le jeune arrière latéral découvert cette saison face à Lille. Habitué à évoluer à la réserve de Dijon (11 matchs), il a profité d’une seule rentrée en jeu pour se faire une petite place dans le coeur des camerounais. A 19 ans, il s’apprêtait déjà à connaître sa première sélection chez les lions indomptables, si ce n’avait été le coronavirus.

Seulement 54 minutes de jeu cette saison, mais on est sûr qu’il en aura plus lors de la saison suivante au regard de son potentiel.

LIGUE2/ NANCY: Une saison bien terne pour Dona Ndoh

1 but seulement cette saison, qui l’eût cru? Habitué à exploser les compteurs en Ligue 2 avec Niort (raison de son transfert à Nancy l’été dernier), Ande Dona Ndoh n’a pas tenu son rang avec les blancs et rouges de Nancy. Malgré des 21 apparitions et 8 titularisations, l’attaquant de 33 ans n’a pas fait mieux qu’un maigre but contrairement aux 13 de la saison précédente. Résultat des courses, Nancy n’a pas pesé lourd dans la balance et échoue logiquement au 12ème rang de Ligue 2 avec 34 points.

SOCHAUX : Adolphe Teikeu se maintient

Il n’a loupé que 10 rencontres sur les 28 journées qu’aura duré le championnat de France Ligue 2 cette saison 2019-2020. C’est tout de même encourageant pour un joueur de 29 ans qui revient d’une expédition en Arabie saoudite. Un volume de jeu assez important en 1563 minutes, et une solidité presque retrouvée. Adolphe Teikeu ne réussira pas à évoluer en Ligue 1 du moins pour le moment. Puisque le FC Sochaux Montbéliard est appelé à y rester au moins pour une saison encore. Revenu pour une saison, le champion d’Afrique va-t-il rester ou tenter une nouvelle aventure?

Il a une longue période morte imposée par le covid-19 pour réfléchir à la suite à donner à sa carrière.

LIGUE 2/ NIORT : Kilama sauvé par le covid -19

Il peut dire merci, car le tourbillon dans lequel  se trouvait son club allait  quasiment l’envoyer en enfer. Guy Kilama sera heureux de rejouer en Ligue 2 la saison prochaine, lui qui vient d’éviter de peu la relégation en finissant aux portes de la descente en national. Le Chamois Niortais ayant terminé 18ème (avec 26 points). C’est même plus la décision du conseil d’administration la LFP qui rassure les niortais.

Sur le terrain, le défenseur central de 20 ans a disputé 14 matchs tous comme titulaire avec en prime le premier but de sa carrière. C’était lors de la défaite à Grenoble Foot 38 (3-1) le 14 février dernier. Un amour fou pour ce but inscrit lors de la fête des amoureux.

La saison prochaine, l’international U23 va tenter d’améliorer son temps de jeu fixé à 1253 minutes cette édition de Ligue 2.

LIGUE1: Comment le covid-19 a douché Cheudjou et Amiens SC

La décision est tombée comme un couperet ce jeudi, Aurélien Chedjou et Amiens vont évoluer en Ligue 2 la saison prochaine. Le conseil d’administration de la LFP a décidé de mettre fin à la saison des championnats de France Ligue 1 et Ligue 2 suite à la décision du gouvernement français de ne relancer les activités sportives collectives qu’en septembre. Conséquence la Ligue 1 s’arrête en l’état, après 28 journées. 19ème avec 23 points Amiens se retrouve dans la zone rouge et est automatiquement relégué en division inférieure. Un scénario que le défenseur camerounais n’avait pas imaginé lorsqu’il a rejoint le modeste club français en provenance de la Turquie. Le défenseur camerounais souvent aligné dans l’équipe-type de la Ligue 1 cette saison a disputé au total 22 matches dans la défense d’Amiens.

Portugal : C’est déjà la reprise pour Aboubakar et le FC Porto

Souvenirs: Stéphane Mbia raconte le sacre de l’OM en 2010

Share This