Alors que la majorité des acteurs des championnats professionnels de football espéraient une reprise, les saisons de Ligue 1 et Ligue 2 ont été définitivement arrêtées par le gouvernement, en raison des conditions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19 en France.

Coup de tonnerre sur le football français ! Alors que la grande majorité de ses représentants se démenaient pour envisager une reprise, les saisons 2019-2020 de Ligue 1 et Ligue 2 ont été définitivement arrêtées par le gouvernement, en raison du contexte sanitaire, lié à la pandémie de Covid-19. Le Premier ministre Édouard Philippe l’a annoncé lors de son discours devant l’Assemblée nationale, ce mardi après-midi. « La saison 2019-2020 de football ne pourra pas reprendre. »

Rendez-vous les 22 et 23 août ?
Après les Pays-Bas, la France est le deuxième pays européen à décider la suspension de ses championnats professionnels de football. Il n’y aura donc pas de match, en France, avant la fin du mois d’août. Le 10 avril, la Ligue de football professionnel (LFP) avait proposé de démarrer la saison 2020-2021 de Ligue 2 le 22 août, et celle de Ligue 1, le 23 août. Ces dates restent soumises à l’évolution de la pandémie de Covid-19 en France.

Le Stade Rennais vers la Ligue des champions
En attendant, les interrogations affleurent après l’arrêt définitif de la saison. Qui sera européen ? Y aura-t-il des descentes en Ligue 2 ? Des montées en Ligue 1 ?

Après vingt-huit journées de Ligue 1, mais un match en retard entre Strasbourg et le PSG, Paris, Marseille et Rennes composent le podium du championnat. Les trois dernières sont Nîmes, Amiens et Toulouse. En Ligue 2, après vingt-huit matches disputés, les trois premières places sont occupées par Lorient, Lens et Ajaccio, alors que les trois derniers sont Niort, Le Mans et l’US Orléans.

À l’heure actuelle, trois scénarios se dégagent : un gel après la phase aller, à la 27e journée ou un classement par quotient. Dans ces trois cas, le Stade Rennais pointe à la troisième place du championnat, donc est assuré de participer au tour préliminaire de la Ligue des champions – voire à la phase de poule, directement, si la Ligue Europa va à son terme et qu’un club des quatre grands championnats européens la remporte (Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie).

Un conseil extraordinaire de la LFP ce mardi soir
Les deux autres qualifiés en C1 seraient, dans tous les cas également, le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille. Plusieurs légers doutes subsistent, néanmoins. Bien que cette hypothèse soit très peu probable, la LFP pourrait, contre toute attente, décider d’un autre mode de classement. D’autre part, si les autres championnats européens reprennent, l’UEFA pourrait décider d’exclure les clubs français de Coupe d’Europe, comme elle avait menacé de le faire début avril…

Après cette annonce du gouvernement, L’Équipe rapporte que Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, va joindre Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP, Didier Quillot, directeur général exécutif de la LFP, Bernard Caiazzo, président du syndicat Première Ligue, Claude Michy, président du syndicat UCPF et plusieurs présidents de club pour préciser les mesures gouvernementales. Dans la foulée, ce mardi soir, un conseil administration exceptionnel de la LFP se tiendra…

Avec Ouest France

Chine: Bassogog et Mbia doivent prier pour leurs salaires

Lyon : JM Aulas veut garder Toko Ekambi

Share This