Une anecdote qui fait sourire.

C’est dans des circonstances  abracadabrantesques que Ferrero a décidé du recrutement de Samuel Eto’o à la Sampdoria. Le président lui même explique s’être adressé a un homme noir, en l’occurrence un serveur croyant qu’il s’agissait de Samuel Eto’o.

« J’étais à Londres pour négocier pour Muriel, on attendait le président de l’Udinese Pozzo. Je m’étais impatienté, suis sorti et mon collaborateur m’a dit : “regarde, c’est Eto’o”. Je me suis trompé et j’ai salué un garçon de couleur, mais c’était un serveur… Après je suis tombé amoureux du joueur. L’idée est née de porter à la Samp’ un grand joueur qui pourrait stimuler des jeunes comme les nôtres »

C’est dire que le président ne connaissait le quadruple ballon d’or Africain que de nom ?… Sympa.

Samuel Eto’o, propriétaire d’une maison hantée

Clinton N’jié veut une saison à 30 buts

Share This