Comme plus d’un observateur, Ferdinand Makota, déplore la paralysie dont souffre le championnat local. Pour l’agent de liaison de l’équipe nationale du Cameroun, c’est un gros handicap pour le staff technique des Lions A’ qui prépare actuellement le CHAN 2021.

C’est quelque chose que tout le monde déplore. Moi, en premier. J’aurais bien aimé qu’il y ait le championnat. Quand on est arrivés, il y avait un championnat. On sillonnait les stades. Personnellement, je voyais des joueurs de qualité. Malheureusement, tout s’est arrêté. Il y a des histoires comme celle qui se passe aujourd’hui. J’espère que ça va s’arranger. Mais quand le coach aura la possibilité de sélectionner les joueurs qui disputent le championnat local, il n’hésitera pas. Il n’est  pas là pour prioriser ceux qui jouent en Europe. Son objectif c’est d’avoir les meilleurs joueurs à tous les niveaux. Nous sommes convaincus qu’il y a de très bons joueurs qui évoluent au Cameroun dans les centres de formation et les clubs. C’est vraiment dommage qu’il n’y ait pas de championnat. Je tire un grand coup de chapeau au sélectionneur des Lions  A’ Ndtoungou Mpile parce que c’est difficile de travailler avec des garçons qui n’ont pas de compétition. C’est lors du championnat qu’il aurait pu observer les meilleurs avant de les appeler. Franchement, c’est très compliqué de préparer un tournoi comme le CHAN sans championnat. J’espère que les gens comprendront que ce staff travaille dans des conditions difficiles. Cependant, je pense que les gens seront surpris quand la compétition va arriver.”

Ligue 1 : Bahoken et Angers débutent l’année en beauté

Share This