Le rejet qu’a essuyé vendredi soir la requête introduite par le patron de la LFPC à la CCA pour obtenir entre autres la levée de la suspension de l’institution dont il a la charge, n’a pas refroidi l’ancien haut cadre de l’armée camerounaise. Il croit toujours pouvoir organiser les championnats Ligue 1  et Ligue 2 cette saison.

Malgré le rejet de sa requête introduite à la Chambre de Conciliation et d’arbitrage du Comité national  olympique et sportif du Cameroun (CNOSC) pour solliciter l’annulation des résolutions 1 et 5 de l’assemblée générale extraordinaire de la FECAFOOT du 26 juillet 2019 modifiant les textes de la LFPC, des résolutions 3 du Comité exécutif du 22 août 2019 et 4 et 5 du Comité exécutif de la FECAFOOT du 3 septembre 2019, suspendant la Ligue, le patron de la LFPC compte toujours organiser ses championnats Ligue 1 et Ligue 2 cette saison. Le Général Semengue et ses partisans considèrent le  championnat Elite One lancé vendredi en grande pompe par la fédération à travers le Comité Technique Transitoire (CTT) mis en place pour gérer le football professionnel après la suspension de la LFPC comme un non-événement.  

L’absence de résolution portant suspension de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) au terme de l’assemblée générale tenue le jeudi 17 octobre 2019, apparait pour le Général Semengue et ses affidés comme une réhabilitation tacite de l’institution qui gérait le football professionnel au Cameroun depuis 2011.  Cette logique découle l’interprétation de  l’article 15 alinéas 1 et 2 des statuts de la FECAFOOT. Selon le premier alinéa, « l’Assemblée Générale est compétente pour suspendre un membre. Tout membre coupable de violations graves et/ou répétées de ses obligations peut être suspendu avec effet immédiat par le Comité Exécutif. Si la suspension n’est pas levée par celui-ci dans les quatre (4) mois, elle reste valable jusqu’à la prochaine assemblée générale ». L’alinéa 2 lui, stipule que : « toute suspension doit être confirmée par la prochaine Assemblée générale, par les 2/3 au moins des suffrages valablement exprimés, faute de quoi elle est immédiatement levée. »

Réunion de concertation

 « L’assemblée Générale de la FECAFOOT s’est tenue le 17 octobre 2019 et la mesure de suspension la Ligue de Football Professionnel du Cameroun n’a point été confirmée ainsi qu’en fait foi le communiqué final de cette Assemblée Générale disponible sur le site de la FECAFOOT et qui a fait l’objet d’un constat par voie d’huissier. En application donc de l’article 15 alinéas 1 et 2 des Statuts de la FECAFOOT ci-dessus, la suspension de la Ligue est levée et le mandat du Comité Technique Transitoire est expiré en ce qui concerne spécifiquement l’organisation des championnats professionnels », a indiqué le Général Semengue dans un communiqué le 18 octobre 2019. A la Fédération camerounaise de football, l’on tourne pratiquement ces supputations en dérision. « Le Communiqué final n’est qu’un document destiné à la presse et ne saurait en aucun cas remplacer le procès-verbal de la réunion…  Et même si la suspension n’avait pas été soumise au vote à cette AG, cela ne poserait aucun problème parce que la Fecafoot peut même lever la suspension de la Ligue et maintenir le Comité Transitoire… » Explique un responsable de l’instance faitière du football camerounais à Lion indomptable.

La « réunion de concertation élargie aux présidents de clubs » convoquée par le  Président de la Ligue ce lundi 21 octobre 2019, au siège de son institution pour le démarrage des championnats professionnels du Cameroun, Ligue 1 et Ligue 2 n’a pas drainé grand monde. Des sources proches de la Ligue font savoir que seuls les trois membres du Conseil d’administration de la LFPC dont les clubs ont été relégués en division régionale (Célestin Mbombock  de Cosmos de Bafia, Samuel Dongmo d’Aigle Royal de la Menoua, Esaï Ngalle Nemangou de DAC 2000) auraient répondu présents.  Les présidents de clubs d’Elite One et Elite Two n’ont pas en tout cas souhaité s’exposer aux  sanctions prévues par les textes pour tout membre de l’instance qui entretient une relation avec un autre membre suspendu.

Wiliam Tchango

AG FECAFOOT : Le Littoral, grand absent

FECAFOOT – LE COQ SPORTIF : Mouelle Kombi veut voir clair !

Share This