Trois jours après le verdict du Tribunal Arbitral du Sport en faveur de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun contre la Fédération Camerounaise de Football, le ministre des Sports et de l’éducation Physique a décidé de prendre le taureau par les cornes.

Depuis 11H ce jeudi, Narcisse Mouelle Kombi a réuni à son siège le président Seidou Mbombo Njoya (FECAFOOT) et le Président de la LFPC, le général Pierre Semengue pour trouver une voie de sortie rapide à cette crise qui n’a que trop durer. Y prennent part également à ces échanges, les directeurs cadres du ministère des Sports et de l’éducation Physique, notamment la Direction des Normes et du suivi (DNSOS). L’ordre du jour prévoit :
– Communication liminaires du MINSEP

– Prise de parole de la FECAFOOT, puis de la LFPC

– Avis du Comité Nationale Olympique et Sportif du Cameroun

– Avis des directions techniques (D.A, DNSOS)

– Échanges et récommandations.

Rétablie dans ses droits, la Ligue de Football Professionnel du Cameroun va reprendre l’organisation des championnats professionnelles. Mais comment ? Quelles seront ses décisions sur le sort à réserver à ceux organiser par le CTT et qui a déjà des conséquences sportives. Les compétitions africaines arrivant à la vitesse du vent. Sans oublier la relance des activités en vue du CHAN. Tellement de zones d’ombre que la réunion de ce jour doit éclaircir pour que l’on ait rapidement une visibilité sur la prochaine saison. La séance risque de mettre plus long que prévue.

Sentence TAS : la FECAFOOT prend acte

FECAFOOT – LFPC : Le MINSEP pour le respect de la sentence du TAS

Share This