C’est dans un contexte marqué par de nombreuses contestations que le championnat national Elite One démarre. Règlementation, programmation, homologation, plusieurs aspects posent problème et poussent déjà certains dirigeants de clubs à délier leurs langues. C’est le cas du président de New stars Faustin Domkeu qui dénonce certaines inexactitudes dont son équipe est victime.

« Les poules ont été faites dans les chambres. On n’a jamais vu ça. Mais nous sommes convaincus à 1000 % que ce championnat va être annulé. Mais dans l’intérêt des joueurs et des encadreurs et à cause de l’opinion comme disait l’un de mes avocats hier, on va laisser les enfants jouer. J’ai échangé avec le général, tout le monde m’a dit d’aller jouer même Abdouraman. Je vous dis ça en exclusivité. La majorité est d’accord qu’on aille jouer. Mais cette majorité est aussi d’accord avec moi que s’ils commencent à faire les programmations comme ce qu’on voit là, on sera radical. Ils pouvaient mettre deux matchs sur un même stade comme lors du match d’ouverture. L’un se joue à 14h ou 15h et l’autre se joue à 17h. Pourquoi faire jouer New stars le samedi. New stars part de Douala. Il y a Fortuna et Eding qui sont à Yaoundé. Pourquoi on ne les met pas le samedi. Ce n’est pas moi qui devrais poser cette question. Ça veut dire qu’ils veulent autre chose. Ils nous poussent déjà à penser à la nullité de ce championnat. Ça nous pousse déjà à se demander qui va homologuer ce championnat. Je leur avais écrit par voie d’huissier pour leur dire que leur programmation n’est pas normale. Subitement, ils mettent New stars le samedi.»

Excel Mouscron : Onana, Tabekou, Olinga et les hurlus n’ont pas reçu leurs salaires de février

Krasnodar : Ambroise Oyongo Bitolo opéré avec succès en Espagne

Share This