Convainquant face à la Tunisie en amical le samedi 12 octobre 2019, le portier camerounais est bien parti pour reprendre sa place de titulaire chez les Lions Indomptables.

Après sa brillante performance face à la Tunisie (0-0) en amical le samedi 12 octobre 2019, Fabrice Ondoa figure à nouveau dans la liste des 23 joueurs convoqués par Antonio Conceiçao, le sélectionneur des Lions Indomptables pour les deux prochaines sorties face au Cap Vert (le 13 novembre) et le Rwanda (le 17 novembre), en éliminatoires de la CAN 2021. Il y a de fortes chances que le staff technique de la sélection camerounaise renouvelle sa confiance à l’ancien pensionnaire du centre de formation du FC Barcelone, la Masia pour le service rendu à travers ses multiples arrêts qui auront permis au technicien portugais d’éviter une défaite pour sa première sur le banc de touche camerounais.
Dans tous les cas, le portier camerounais qu’on surnomme « le chat » n’attend qu’une telle opportunité, lui qui a aidé à écrire l’une des plus belles pages du football camerounais à la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon. N’eut été ses exploits et sa classe, le Cameroun aurait dit adieu à la compétition dès le premier tour, quand on voit les multiples arrêts décisifs effectués pour préserver un nul salvateur (0-0) contre le Gabon pays organisateur lors de la troisième journée de la phase de poule. Ses arrêts et son héroïsme lors de l’épreuve fatidique des tirs au but en quart de finale face au Sénégal ont ouvert la voie du sacre aux Lions Indomptables qui ne croyaient véritablement pas jusque-là en leurs potentialités.
Si ces exploits en sélection contrastent avec sa situation en club, ce n’est assurément pas faute de qualité et de potentiel. Ce serait davantage un problème de confiance, voire de chance pour « l’araignée » camerounaise qui n’a malheureusement pas la même réussite que son cousin et co promotionnaire André Onana qui trône incontestablement depuis trois ans dans les cages de l’Ajax Amsterdam, le plus grand club hollandais qu’il a accompagné dans de multiples exploits.
Mais lorsqu’on parle de la sélection nationale, Onana qui a eu du mal à confirmer son statut lors de la CAN Egypte 2019 avec le Cameroun sait parfaitement que malgré son temps de jeu limité en club, Ondoa représente un concurrent sérieux. Surtout que le portier d’Oostende, en plus de ses qualités incontestables a réussi à s’installer dans les cœurs des camerounais qui le voient comme une assurance tous risques pour les buts des Lions Indomptables.

Eric-Maxim Choupo Moting : « La préparation n’est pas la meilleure »

Fabrice Ondoa Ebogo : « Il faut toujours être prêt »

Share This