L’analyste sportif camerounais décrypte l’élimination de Ngadeu, Onana, et Aboubakar et leurs clubs en 1/16ème de finale de l’Europa League jeudi dernier.

Quelle lecture peut-on faire des performances des clubs des internationaux camerounais en 1/16èmes de finale de l’Europa League ?

Je pense qu’en tant que camerounais, c’est une déception. On aura malheureusement aucun camerounais, du moins ceux-là qui ont été récemment appelés en équipe nationale en huitièmes de finale. Contrairement à l’année dernière où on s’était régalé avec la qualification d’André Onana et l’Ajax en demi-finale. Vous savez, quand vous avez l’occasion de voir un de vos compatriotes jouer les premiers rôles en Europe, que ce soit en Europa League ou en Champions League, c’est toujours avec beaucoup d’émotion et d’excitation qu’on vit ces matches et ça crée une certaine particularité dans l’intérêt des camerounais à suivre ces compétitions. C’est généralement avec beaucoup de déception qu’on vit ce genre de situation.

Si on peut aller au cas par cas, sur le plan sportif, on a un André Onana qui a donné ce qu’il pouvait. La victoire à domicile (2-1) face à Getafe n’a pas suffi pour se qualifier. Je pense que le fait qu’il n’ait pas joué le match aller en Espagne à cause d’une suspension a largement contribué à la défaite (2-0) face à une grande équipe de Getafe. Après avoir pris ces deux buts en Espagne, ça devenait compliqué. Vous savez, quand on est un gardien de but, il faut généralement tout faire pour ne pas encaisser. Malheureusement pour lui, il a pris un but et derrière, ses coéquipiers en ont marqué deux, ce qui n’a pas suffi pour renverser la tendance après l’échec du match aller. C’est une grosse déception pour ce gardien qui, l’année dernière avait déjà montré aux yeux du monde ce qu’il valait. Maintenant, avec le groupe d’Ajax qui nous a démontré d’excellentes choses l’année dernière, ça nous laisse un goût amer. Maintenant, je pense que ce n’est que partie remise. C’est maintenant à lui de se relancer soit avec l’Ajax, soit avec un autre club. On peut considérer qu’il a déjà tout donné : une finale de l’Europa League en 2016, une demi-finale de la Champions League l’année dernière.

Est-ce que face à une grande équipe comme l’AS Roma, l’élimination de Ngadeu et la Gantoise ne semble pas plus logique ?

C4est vrai qu’il y a une sorte de nivellement de valeur actuellement en Europe quand on voit les performances de certains clubs. On a vu Lyon s’imposer en Ligue des Champions face à la Juventus. Ça peut être logique au vu des forces en présence. En ce qui concerne le football européen, l’AS Roma c’est quand même une grosse pointure. Il faut rappeler qu’il était demi-finaliste de la Ligue des Champions en 2018, en éliminant notamment le FC Barcelone. C’est une équipe mythique, c’est quand même une grande équipe en Europe. La Gantoise est issue du championnat belge qui n’est pas dans le top 5 des meilleurs championnats en Europe. On peut reposer cette défaite suer la valeur intrinsèque de chacun de ces club parce qu’on sait que la Gantoise ne perd pas lourd autant que l’AS Roma. Maintenant, quand on va dans le contenu, on voit que l’AS Roma méritait littéralement sa victoire.

Que dire de l’élimination du FC Porto de Vincent Aboubakar ?

L’élimination du FC Porto, à mon sens, ne m’interpelle pas beaucoup parce qu’on n’a pas eu la chance de voir un joueur comme Aboubakar Vincent s’exprimer durant cette rencontre. Il s’est échauffé mais n’a malheureusement pas pu fouler la pelouse. Je pense que globalement, ce sont des défaites qui ne nous réjouissent pas, en tant que camerounais, c’est toujours décevant, surtout quand on sait qu’il y a des échéances importantes à l’international en mars avec les éliminatoires de la prochaine CAN face au Mozambique. On espère que ces joueurs garderont le moral au beau fixe pour oublier rapidement ces éliminations et venir mouiller le maillot avec le Cameroun.

Le seul joueur camerounais qualifié pour la phase suivante s’appelle Allan Nyom qui curieusement n’est pas appelé en sélection ces derniers temps. Est-ce qu’au regard de ses performances à la fois en Europa League et en Liga, on ne dirait pas qu’il est temps qu’on le reconvoque et  le titularise en sélection ?

En principe oui. Si on veut regarder le ratio temps de jeu-performances, il mériterait sa place Mais après, ce sont deux contextes différents. Getafe a un vestiaire dans lequel il s’est vraiment impliqué, il a quasiment un statut de leader, de tête de gondole parce que c’est un joueur qui a une grosse expérience sur le plan européen. Il a roulé sa bosse avec West Bromwich en Angleterre, en Espagne, en Italie avec Udinese. C’est un grand professionnel, on peut dire mais maintenant, ça dépend des contextes. C’est un joueur qui flirte quand même avec la sélection depuis plus de cinq ans. Il était à la Coupe du Monde en 2014 mais n’avait pas pu gagner une place de titulaire malgré qu’il fût le passeur pour l’unique but du Cameroun inscrit par Matip contre le Brésil. Depuis son arrivée en sélection, il a toujours eu du mal à convaincre pourtant en club, ce n’est pas le cas. On ne sait pas ce qui se passe, on ne sait pas s’il manque de confiance ou alors s’il a un état d’esprit qui a du mal à s’adapter avec l’équipe nationale du Cameroun. On se pose la question de savoir comment un joueur comme celui-là peut être sur le banc mais après, quand on voit ses performances avec le Cameroun, on peut justifier cet état de fait. Sur le plan concurrentiel, avec Fai Collins, on se rend bien compte que Fai a une certaine longueur d’avance par rapport à lui, en ce qui concerne les Lions indomptables. Mais ça reste quand même un joueur à respecter, un joueur qui a pu s’imposer dans un effectif de Getafe qui crée la surprise cette année en Liga. Maintenant, on se dit, à chaque fois qu’il aura une chance de se voir sélectionner en équipe nationale, ce sera à lui de l’exploiter en donnant le meilleur de lui et en rendant une copie similaire à ce qui rend en club pour pouvoir gagner sa place d’une manière indiscutable avec l’équipe nationale du Cameroun.

Brest vs Angers : Bahoken encore sauveur

CDF: Toko sera d’attaque face au PSG

Share This