Chaque saison pendant la période du mercato, les clubs s’injectent de nouvelles vitamines pour rendre leurs effectifs performants. Mais les dirigeants n’ont toujours pas le nez creux pour flairer les bons coups. Par conséquent, certaines recrues comblent les attentes et d’autres déçoivent terriblement. Petit tour d’horizon de quelques pires flops de ces dernières années.

Platini Kaham

Meilleur buteur de la saison 2016 avec 12 buts, Platini Kaham n’a marqué aucun but en 2017 sous les couleurs de l’Union sportive de Douala qu’il a rejoint en provenance de Lion Blessé de Fotouni. Pour l’enrôler au nez et la barbe de nombreux prétendants, les dirigeants de l’USD avaient dû casser leur tirelire. Malheureusement, l’opération s’est avérée foireuse pour le club au million de supporters qui avait longtemps attendu en vain que sa recrue phare comble ses attentes. C’est donc assez logiquement qu’ils se sont débarrassés de lui en fin de saison.

Awudu Zakaria

Arrivé à l’Union de Douala en provenance de son pays natal (Ghana) en 2012, Awudu Zakaria avait coûté 21 millions de francs CFA aux dirigeants des nassara gamakai. Mis au rang des pépites avec un salaire mensuel de 800.000 francs CFA, le jeune milieu ghanéen n’a jamais été à la hauteur des attentes. Incapable de s’adapter au coaching de Bonaventure Djonkep, il sera ravalé chez les juniors. Et même dans cette catégorie, il aura du mal à se mettre au diapason des jeunes qui n’ont pas coûté un centime au club.

Nicolas Alnoudji 

Pour la venue de Nicolas Alnoudji à Bamboutos FC en 2014, les dirigeants ont déboursé des sommes folles pour assurer son rapatriement en première classe, organiser un accueil princier et lui offrir une prime de signature et un salaire mirobolants. Après seulement quelques jours de championnat, il s’en est suivi un sentiment de gâchis dans les rangs des mangwa boys du fait des prestations décevantes de l’ancien de l’ancien joueur du PSG. Arrivé en fanfare, le médaillé d’or 2000 est reparti en fanfaron dans l’anonymat.

 

Amical : Pas de vainqueur entre Union et Léopard

Richard Towa : “Il faut absolument que le championnat commence”

Share This