Mardi soir, plusieurs médias ont annoncé le décès du congolais Camille Kouyekimina, joueur de l’Union sportive de Douala dans son pays, des suites de maladie. L’information a fait le tour des réseaux sociaux avant que l’intéressé ne la démente à travers un voice.

L’enquête menée par Franck Happi, président des Nassaras Gamakai, a permis d’apprendre que le joueur se serait fait chipper son téléphone par un individu qui aurait l’ambition de porter atteinte à sa vie. Voici ce que ce dernier a d’ailleurs répondu au patron de l’Union sportive de Douala lorsqu’il a tenté d’avoir son joueur au téléphone. “Je ne suis pas la personne que vous croyez. C’est quelque chose que je pense faire depuis et personne ne va m’empêcher de le faire. Je lui ferais mal plus que cela et vous n’êtes pas Dieu pour me juger. Je ne vous connais pas et vous ne me connaissez pas. Il m’a fait manquer ce que je voulais dans ma vie et je ne vais pas laisser. Je vais le faire disparaître quels que soient les moyens et je suis un homme de parole. Ce que je dis je le fais avec grand cœur.” A-t-il balancé. C’est donc dire que la vie du joueur congolais est sérieusement menacée.

David Pagou : « Champion du Cameroun ? C’était juste inimaginable »

ÉLITE ONE : Gabriel Zabo et Colombe, c’est fini !

Share This