Le patron des sports parle d’une interprétation erronée et d’une présentation galvaudée des résolutions d’une réunion tenue le mercredi 30 septembre 2020 dans son département ministériel. 

Dans un communiqué rendu public mercredi,  30 septembre 2020, la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) annonçait avoir obtenu du Ministre des sports et de l’Éducation Physique,  la mise à disposition de 22 stades pour les rencontres des prochains championnats Elite One et Elite Two.  Une décision prise selon Benjamin Beyeck le SG contesté qui signait le communiqué, au terme d’une séance de travail effectuée entre les dirigeants de la LFPC et des cadres du MINSEP.

L’information brandie comme un trophée de guerre par les communicants de la Ligue a été démentie ce jeudi 1er octobre 2020 par le patron des sports Narcisse Kombi Mouelle qui dénonce “une interprétation erronée et d’une présentation galvaudée des résolutions d’une réunion de concertation tenue dans son département ministériel le 30 septembre 2020, avec la Fédération camerounaise de football et la LFPC, présidée par le Secrétaire Général du MINSEP au sujet de la reprise du championnat professionnel de football “, peut-on lire dans un communiqué publié à cet effet.

Le membre du Gouvernement précise qu’au cours de cette rencontre, “les différents stades éventuellement disponibles ont été recensés et des projets de convention entre le MINSEP et les différentes parties présentés, en vue d’une démarrage imminent des susdits championnats et des matches internationaux”. Il appelle par ailleurs à  préserver un climat de sérénité et de franche collaboration, “gage d’une bonne préparation du CHAN 2020 et de la CAN 2021“. Affaire à suivre…

LFFC: Guinness Cameroun SA, nouveau sponsor du championnat féminin

LFPC: La FECAFOOT se désolidarise du groupe de travail du MINSEP

Share This