La sélection nationale Dame de la Côte d’Ivoire a effectué cet après-midi la traditionnelle reconnaissante du stade avant le choc qu’elle livrera ce mardi face aux camerounaises.

Présentes au Cameroun depuis dimanche, les Eléphants Dames ont foulé la pelouse du stade omnisports de Yaoundé à 16h00, dans le but de souscrire à la traditionnelle reconnaissance du stade. C’est avec un effectif de 23 joueuses que le staff technique ivoiriens a effectué la séance d’entrainement en vue de préparer la rencontre face au Cameroun qui compte pour le match retour du 4e tour des qualifications pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

La séance d’entrainement de ce lundi a tourné autour d’un travail devant les buts. L’atelier consistait à passer par les côtés afin de faire des centres où les attaquantes faisaient des appels croisés. Conscientes qu’il faudra marquer à Yaoundé pour espérer se qualifier pour le 5e tour, après le match nul et vierge obtenu au match aller, les joueuses ivoiriennes s’exerçaient également aux frappes à distances. Après une demi-heure de travail, c’est dans la prière que le groupe ivoirien a terminé sa séance.

En attente du chauffeur du bus

   

Petit couac

A la fin des entrainements, la délégation ivoirienne était contrainte de patienter une vingtaine de minutes assise au pied du bus. Le chauffeur chargé de les conduire à l’hôtel était introuvable. « Ce n’est pas normal. C’est dans le bus que le chauffeur doit nous attendre. Ça fait plus de quinze minutes qu’on attend. On doit se reposer pour récupérer », pestait un membre du staff technique. Selon certaines sources camerounaises, le conducteur du bus ivoirien s’était absenté pour aller s’alimenter. Ledit chauffeur se pointa bien après et la délégation ivoirienne embarqua, toute fâchée, pour leur hôtel.

Nelson Mandela à Yaoundé

Alain Djeumfa : ” Nous allons chercher à marquer des buts”

Conférence de presse annulée :la Côte d’ivoire accuse la FECAFOOT

Share This