Dans un communiqué rendu public ce jeudi 28 mai 2020, l’Association des Clubs de Football Amateur du Cameroun (ACFAC) appelle ses membres à refuser les dons octroyés par la Fédération camerounaise de football, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.


Muette depuis un bon moment, l’ACFAC a fait une sortie ce jeudi pour s’insurger, à travers un communiqué, contre les mesures prises par l’instance faitière du football camerounais, par rapport à la lutte contre la pandémie du Corona Virus. En effet, après l’arrêt définitif des championnats professionnels et amateurs, la FECAFOOT avait annoncé venir au secours des clubs afin de les aider à lutter contre la pandémie du Covid-19. Un flou avait entouré l’origine des dons que devaient recevoir les clubs camerounais. S’appuyant sur la communication de la FECAFOOT, il était difficile de savoir si les dons provenaient de la fondation Samuel Eto’o ou de la générosité de l’instance fédérale.


Eu égard des disparités dans le traitement des clubs amateurs avec ceux professionnels, l’ACFAC s’est d’abord indigné sur le fait que les clubs des championnats des départements et d’arrondissement n’ont pas été pris en compte. Par la suite, l’association a décrié le contenu de ces dons qui est insignifiant et a appelé ses membres à ne pas prendre ces dons. « Elle a appelé par conséquent les responsables des clubs amateurs, membres de l’ACFAC, à ne pas accepter ces dons, dans la mesure où le comportement de la FECAFOOT s’apparente à un détournement de la subvention que la FIFA met à la disposition des associations membres, à l’instar de la subvention spéciale COVID 19 dont le paiement aux fédérations membres a été confirmé par un communiqué officiel publié sur le site de la FIFA le 24 avril 2020 », peut-on lire dans ce communiqué.


Il est clair que la FECAFOOT est restée muette sur la redistribution des fonds alloués aux fédérations membres par la FIFA pour lutter contre la pandémie du Covid-19. Ce que décrie l’ACFAC en prenant les exemples d’autres fédérations africaines qui ont fait preuve de transparences dans l’utilisation de cet appui de l’instance faitière du football mondial.

Centre technique d’Odza: Le projet de modernisation qui interroge

FECAFOOT: Décès d’un délégué à l’AG

Share This