L’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire ne voit de mal à l’idée d’organiser la plus prestigieuse des compétitions africaines tous les quatre ans. Il est l’une des premières personnalités du football africain à approuver cette proposition faite par le président de la FIFA, Gianni Infantino.

La proposition du Président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) Gianni Infantino, de faire passer la périodicité de la Coupe d’Afrique des Nations de deux à quatre ans, formulée à l’occasion d’un séminaire sur le développement des compétitions et des infrastructures du football africain tenu au Maroc, il y a deux semaines, continue de faire parler.  

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette proposition du patron du football mondial,  n’a pas reçu un écho favorable dans l’univers du foot africain. Plusieurs personnalités et non des moindres ont déjà affiché leur opposition à cette idée, à l’instar des anciens lions indomptables Samuel Eto’o et Patrick Mboma et de l’ex international sénégalais Habib Beye. Mais le patron du football mondial a enfin trouvé un adjuvant de poids. Ce dernier n’est autre que l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, Didier Drogba.  Lors de son passage à Paris pour une formation avec l’UEFA et le Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges, l’ancien buteur de Chelsea n’a pas trouvé de mal à l’idée de jouer la CAN tous les quatre ans. « Cela peut être une bonne chose parce que cela donnerait une saveur particulière à ce trophée par sa rareté », déploie-t-il comme argument. Sollicitude

En faisant cette proposition, le président de la FIFA estimait qu’une CAN tous les quatre ans garantirait un meilleur succès commercial et un meilleur attrait à cette compétition, la plus prestigieuse sur le continent africain. « Je propose d’organiser la Coupe d’Afrique des Nations tous les quatre ans au lieu de tous les deux ans pour la rendre plus commercialement viable et attrayante au niveau mondial », avait-il indiqué. Un argumentaire qui laisse beaucoup d’observateurs avertis sur leur soif. A leurs yeux, la première personnalité du football mondial, en évoquant ce changement de périodicité, a plus pensé aux intérêts de l’UEFA et de la FIFA qu’à celui de l’Afrique.

CAF : Le Comité exécutif muet sur l’idée d’une CAN tous les quatre ans

CAN « tous les 4 ans » : Samuel Eto’o,Habib Beye et Diouf sur la même longueur d’onde

Share This