Interrogé après la qualification de la RDC, le journaliste Congolais Dickson Yala a réagi à la performance des Léopards et entrevu les quarts de finale contre le Cameroun. 

Comment avez -vous trouvé la RDC contre le Niger ce lundi ?

Ce soir, les Léopards ont présenté une bonne image en première période. C’était une équipe qui poussait beaucoup, avec la titularisation de l’avant-centre Kadima Kabangu qui a réussi une bonne période, d’autant plus qu’il a marqué. Et en deuxième période, on a vu qu’au milieu de terrain ça commençait à balbutier. Car en face il y avait une équipe nigérienne très poussive, avec un dispositif qui a vraiment gêné les Léopards du Congo. Les Nigériens étaient très combatifs avec une grande possession de la balle. La deuxième période était de meilleure qualité. C’est certainement l’expérience du Congo qui a pesé à la fin. Vous avez vu cette bourde du gardien nigérien qui a été corrigé par le jeune Masasi Amede, qui, contre la Libye avait toujours marqué dans l’extra-times. C’était une belle partie de football entre deux équipes qui méritaient d’aller au tour suivant, mais le destin en a décidé autrement.

Comment malgré de nombreux cas de Covid-19, l’équipe de la RDC garde le moral ?

Ca s’explique ! L’équipe des Léopards est une sélection des joueurs qui ont disputé au moins 13 journées de championnat. Ce que la plupart des nations n’ont pas pu accomplir. Au Congo, la saison commence comme en Europe de l’Ouest au mois de septembre. Les joueurs sont arrivés à ce Chan avec une fraicheur physique, 13 matchs livrés en championnat et des matchs amicaux en sélection. Il faut reconnaitre qu’ils ont eu un temps de préparation individuelle avant d’arriver en sélection. C’est peut-être cela l’avantage qui fait qu’on sente une certaine cohésion et un peu plus de maturité aussi.

Comment entrevoyez-vous le match contre le Cameroun ?

Ça sera une grande bataille. Mais l’équipe A’ du Cameroun ne fait pas craindre les Léopards de la RDC, c’est plutôt les séniors qui font peur. Ça sera un grand duel de l’Afrique centrale. Je parie qu’on aura des supporters qui sont là pour supporter les deux équipes en même temps (rire), tellement les deux pays s’adorent. Mais l’avantage est du côté du Congo. Toutefois les Lions peuvent aussi gêner les Léopards, d’autant plus que l’équipe du Cameroun a quand même une certaine fraicheur physique que je ne sais où elle puise. Elle ne se laisse aller sur le terrain, même si offensivement les attaquants ne sont pas efficaces. J’aime leur défense, leur milieu de terrain qui pourrait déranger les Léopards qui semblent un peu fléchir sur ce côté-là.

CHAN 2020 : Les diables rouges ont fait le job

Belka Tobis : “Japoma n’envie rien au stade de France et à Wembley”

Share This