En conférence de presse d’avant-match, Denis Lavagne a déclaré que le match de ce mercredi face au Coton Sport s’annonce difficile et qualifie la rencontre d’un combat qu’il faudra gagner à domicile afin d’entamer cette phase des poules sur une bonne note.

«C’est vrai que je connais bien l’adversaire, puisque j’étais son entraîneur, il y a une dizaine d’années, mais je pense que les joueurs ont changé. Ce que je sais, c’est que cette équipe a certaines qualités. Avec les équipes camerounaises, il faut toujours s’attendre à un combat. Les joueurs du Coton Sport n’auront pas la pression du résultat et vont tout donner.»
«C’est une équipe dangereuse surtout sur les coups de pied arrêtés»

Le coach semble avoir bien étudié le jeu de son ancienne équipe qu’il a drivée en 2008. «Ils vont essayer de nous surprendre par les contre-attaques. C’est une équipe dangereuse surtout sur les coups de pied arrêtés. On doit être très vigilants et on n’a pas d’autres choix que de mettre beaucoup de rythme dans ce match.»

«Elle est moins physique et plus joueuse que le Stade Malien»

En poursuivant son analyse sur le jeu de son prochain adversaire, le technicien français et après avoir visionné quelques matchs des Camerounais a constaté que leur jeu est moins physique par rapport au Stade Malien qui a causé beaucoup de problèmes à la JSK, lors du précédent tour. «Le Coton Sport est un club qui forme des jeunes et 5 joueurs ont participé au dernier CHAN, donc il faut s’en méfier. C’est une équipe moins physique et plus joueuse que le Stade Malien que nous avons éliminé.»

«Une solide défense qu’on doit déstabiliser»

Lors des deux précédents tours de la coupe de la CAF, la formation camerounaise a gagné ses deux matchs à l’extérieur face à l’Association sportive de la Société nigérienne (1-0) et au club zambien de Green Eagles (2-0), c’est une preuve de la solidité du prochain adversaire des Canaris du Djurdjura. Les camarades de Hamroune doivent prendre très au sérieux cette équipe. «Il faudra se méfier de cette équipe qui a gagné tous ses matchs à l’extérieur lors des tours précédents et qui n’encaisse pas de buts et c’est à nous d’essayer de déstabiliser cette équipe et attaquer.»

Après sa qualification face au Stade Malien, la JSK a enchaîné deux victoires en championnat face au MCA et l’O Médéa, c’est qui a permis aux joueurs de préparer le rendez-vous de mercredi avec un moral au beau fixe. «L’état d’esprit est bon, puisqu’on est sur une bonne dynamique, avec ces deux belles victoires de suite en championnat et avec des scénarios difficiles mais qu’on a su retourner en notre faveur. Le moral des joueurs est au beau fixe et c’est important à l’approche d’un aussi important rendez-vous.»

«Tout peut se passer durant ce match»

Le coach s’attend à un match difficile face à cette équipe camerounaise qui voyage bien. «Je ne suis ni optimiste ni pessimiste mais plutôt réaliste. On sait que ce sera difficile et ce qu’on doit faire. On peut tout envisager, mais durant le match il y aura beaucoup de choses qui peuvent se passer. On verra le scénario du match.»

LDC (FF) : Nchout Njoya et Atletico Madrid quittent la scène

Elite One : Le calendrier de la 2e journée est déjà disponible

Share This