Le football camerounais a perdu dimanche 12 avril 2020 l’un de ses derniers architectes, emporté par la pandémie du Corona virus.

La nouvelle de la disparition de Samuel Wembe a surpris plus d’un. On ne le savait pas malade. Son état de santé s’est dégradé quelques temps seulement après son retour d’un voyage en Europe. C’est finalement dans un lieu hospitalier à Douala qu’il a rendu l’âme après avoir été testé positif au Corona virus. Les régions de l’ouest et du littoral où il a consacré une bonne partie de sa vie dans les affaires et le sport perdent un de ses plus grands fils.

Une vie dans le football


Après la disparition de Samuel Wembe, les témoignages fusent de toute part pour saluer l’empreinte qu’il a laissée dans le football. Il fut dirigeant à la ligue de football départemental du Wouri où il contribua à mettre en place une organisation professionnelle. Au regard de ses bonnes œuvres dans le département du Wouri, les fils et les filles de sa région d’origine (Ouest Cameroun) ont émis les vœux de lui confier les rênes du Racing de Bafoussam. Ce qu’il acceptât et il devint président du Tout Puissant de l’Ouest (TPO), dans les années 90. Et aussi, il prit le bâton de commandement à la ligue régionale de l’ouest, non sans avoir fait ses preuves à la ligue départementale de football de la Mifi. Il était membre du conseil d’administration de la ligue régionale de football de l’ouest, jusqu’à ce fameux dimanche où il fut arraché à la vie par le Covid-19.
Durant ces années, il a formé plusieurs générations et suscité des vocations auprès des jeunes. « Je l’ai connu personnellement en 2005 quand je suis entré à Ligue départementale de football de la Mifi. J’avoue que depuis cette date, il toujours été pour moi un guide. Il a tenu ma main. Je peux dire que je suis l’une de ses fabrications parce qu’il a vu que j’étais un homme honnête et a accepté de tenir ma main » a confié François Kouedem.

Au niveau national, Samuel Wembé était membre du comité exécutif de la fédération camerounaise de football (FECAFOOT). Il en était d’ailleurs le doyen. L’instance faitière du football camerounais, il la connaissait par cœur mieux que plusieurs membres actuels. Il fit ses premiers pas dans la tour de Tsinga dans les années 95 et occupa plusieurs postes de responsabilités. Samuel Wembé était Trésorier sous la gouvernance de Vincent Onana (1996-1998). Plusieurs exécutifs ont composé avec sa sagesse. Même le poste de vice-président de la FECAFOOT vit passer sa personne. Après l’éviction de Tombi A Roko Sidiki à la présidence de la fédération camerounaise de football, Samuel Wembé avait d’abord fait part de ses ambitions de briguer le poste de président de l’exécutif de la FECAFOOT avant de se raviser pour soutenir Seidou Mbombo Njoya, l’actuel président.
A 73 ans, Samuel Wembé quitte la scène comme étant le premier administrateur sportif emporté par le Covid-19. En dehors du football qui a occupé une grande partie de sa vie, il était un homme d’affaire, un homme politique au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais dont il était sénateur suppléant.

Covid-19 : Samuel Wembe (FECAFOOT) succombe aussi

Décès de Samuel Wembé : Gianni Infantino salue la mémoire d’un grand bâtisseur

Share This