Pour le président de L’OM le départ du franco-sénégalais représente une grosse perte pour le football.

Un des premiers à réagir au décès de Pape Diouf survenu le mardi 31 mars 2020, le président du club de l’Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud n’a pas caché sa tristesse. « Beaucoup de tristesse pour sa famille, ses proches, et tous ceux qui l’aiment à Marseille et ils sont très nombreux. » A-t-il regretté quelques instants après l’annonce de celui qui occupait son poste entre 2005 et 2009. Il  a par ailleurs salué la mémoire « d’un homme qui connaissait parfaitement le football et qui aimait sa ville, un homme d’une grande culture dans un milieu dont on dit souvent qu’il en est dépourvu. » A-t-il réagi. La description que Jacques-Henri Eyraud fait du franco-sénégalais en dit long sur l’estime qu’il vouait à l’illustre disparu. « C’était un homme avec une telle prestance, une présence, un tel charisme », souligne également le patron de l’OM.

L’ancien président de l’Olympique de Marseille (2005-2009), Pape Diouf, est mort dans la soirée du mardi 31 mars au Sénégal des suites du coronavirus, à l’âge de 68 ans. Il repose depuis au célèbre cimetière de Yoff au Sénégal.

Décès de Pape Diouf : Julien Fournier (Directeur OGC Nice), espère un hommage conséquent de la part de l’OM

CORONAVIRUS : Rigobert Song en quarantaine

Share This