L’ancien international camerounais, Jean Paul Bang Penda a été inhumée samedi 25 janvier 2014 au cimetière des boites de singes à Douala.

Ancien joueur de l’Union Sportive de Douala, ce milieu de couloir aux qualités inestimable ne passait guère inaperçu sur un terrain de football. Malgré ce talent avéré, c’est dans le championnat camerounais de football qu’il s’est fait révélé au grand public, en émerveillant les foules aux stades à la fin des années 80. Humble et discret, Jean Paul n’hésitait pas à se rendre au chevet de son prochain dans les difficultés, même sa carrière professionnelle ne l’en empêcha pas. En congé au pays,  ce milieu de couloir virevoltant n’hésitait pas se mouvoir dans les champions de vacances où il recevait des ovations à profusion.

 Au terme de sa carrière sportive qui l’a conduit à l’Union de Douala, Tigre FC, Orlando Pirates (en Afrique du Sud), au Havre (en France) et au Gabon, le « pro du football » tel mentionné sur ses tricots d’hommage regagne sa  dernière quand les dirigeants des Nassaras s’apprêtaient à l’engager comme entraineur de l’équipe junior : « Je l’ai contacté au mois de novembre. Je voulais qu’il vienne prendre notre équipe junior.  On s’était donné rendez dans un mois. Quand je l’ai appelé pour qu’on discute des modalités du travail, c’est celle qu’on appelle aujourd’hui sa veuve qui a pris le téléphone et m’a dit qu’il est décédé. Bang Penda est le genre de joueur que notre football a besoin… » Révéla Franck Happi, le PCA de l’Union de Douala. Soulignons cependant, une faible mobilisation de la famille sportive aux obsèques de leur ancien camarade.

Né le 31 octobre 1972, il est décédé le 20 décembre 2013 à L’hôpital Laquintini de Douala à l’âge de 42 ans. Il laisse une veuve et trois enfants. La famille ne demande qu’une chose : Que la grande famille sportive les aide à élever les orphelins.

Par Youmbi Belmond

Roger Milla; il y a 28 ans construisait sa légende à Montpellier

Share This