David Pagou, l’entraîneur de PWD de Bamenda réagit à la défaite de son équipe contre Kaizer Chiefs en match aller du tour préliminaire de la ligue des champions. 

Quel est votre sentiment après cette défaite ?

Une grosse déception car on a vu qu’il y avait de la place pour marquer un but. Mais malheureusement, les joueurs ont manqué non seulement de concentration, mais aussi je me suis rendu compte que l’enjeu a tué le jeu. Ils se sont mis trop de pression. Je n’ai pas reconnu les gars que j’ai vus à l’entraînement hier et avant-hier. Donc sûrement, le niveau de la compétition a inhibé tout ça, et c’est ça le haut niveau. Il faut vraiment être un joueur de haut niveau pour tenir dans ce genre de rencontre.

L’absence du championnat aura été un gros handicap. N’est-ce pas ?

Forcément ! Parce que si on avait trois ou quatre matchs de championnat dans les jambes, les choses auraient été différentes. On aurait vu plus de rythme. C’est pourquoi j’ai toujours pensé que les matchs de préparation ce n’est pas le même environnement. Ce n’est pas le même état d’esprit, ce n’est pas la même motivation. Kaiser Chiefs est à cinq journées de championnat, ça a forcément fait la différence.

Vous avez sérieusement compromis vos chances. N’est-ce pas ?

Oui, les chances sont très minces. Mais vous savez que c’est un match de football. On va aller là-bas pour jouer notre chance à fond. On ne va pas baisser les bras et se dire que c’est fini et se laisser marcher sur les pieds. On va essayer de jouer le coup à fond, et surtout bien défendre pour ne pas prendre ce but d’inattention comme cela a été le cas aujourd’hui.

Coupe de la CAF : Coton sport prend une bonne option

Super Lig : Vincent Aboubakar sur un nuage

Share This