L’entraîneur de PWD de Bamenda revient sur les ingrédients du succès obtenu sur le terrain de l’Union sportive de Douala ( 1-2) à l’occasion de la 28ème journée de l’Élite One.

Pourquoi étiez-vous remonté contre l’arbitre tout au long de la partie ?

“Cet arbitre, Tchanou je le connais particulièrement depuis la Ligue 2, je sais comment il officie les matchs, donc je m’attendais à ça. Au finish, on gagne le match (rire..), cela démontre qu’il y a un Dieu quelque part. J’estime que c’était notre victoire, c’était notre match, malgré tout ce qu’il pouvait y avoir, on a gagné et je remercie le Seigneur car on avait tout mis en œuvre pour que le résultat soit positif.”

3 points sur 6 tel que vous l’aviez prévu pour ces deux matchs à Limbé, c’est satisfaisant n’est ce pas ?

“C’est satisfaisant car on a mené puis on a été rattrapé, Union bénéficie d’un penalty manqué, on est réduit à 10, puis on marque ce but qui nous donne la victoire avec manière, c’est ça qui donne une saveur particulière à cette victoire. On n’est pas déçus, c’est vrai on venait avec pour objectif de repartir de Limbé avec au moins quatre points. On repart avec trois, ça nous permet de rester dans le trio quelque soit le résultat des autres, on ne peut qu’être satisfait.”

Qu’est ce qui a fait votre force bien que réduit à dix ?

“C’est l’état d’esprit des joueurs, je leur ai dit, bien que réduit à dix, ils devaient se multiplier par quatre, jouer pour celui qui a été expulsé, jouer pour tout un peuple, pour toute une ville, et puis il faut aussi remercier nos supporter venus de Yaoundé pour donner de la voix et il fallait absolument qu’on leur offre cette victoire à l’extérieur. Nos joueurs se sont révoltés sur l’aire de jeu, car il fallait à tout prix gagner ce match, c’est ce qu’ils ont fait et on ne peut qu’être content.”

Richard Towa (Coach Union): ” On ne peut qu’avoir des regrets “

Aboubakari Siddiki: ” On doit relever la tête “

Share This