Contraints de jouer en Elite Two cette saison, malgré une décision de justice leur permettant d’évoluer Elite One, Les Astres de Douala ont eu la confirmation de la part du Comité Technique Transitoire (CTT) que leur décision de justice sera appliquée la saison prochaine.

Les Astres de Douala retrouveront l’Elite One, la saison prochaine. Le président du Comité Technique Transitoire Alim Konaté l’a annoncé officiellement jeudi dernier à Yaoundé, en marge d’une conférence de presse sur le bilan de la première partie de la saison. « Nous avons pris l’engagement d’appliquer la sentence qui les réintègre en Elite One la saison prochaine, quel que soit leur classement », a fait savoir Alim Konaté, le président du CTT, jeudi dernier à Yaoundé, lors de son point de presse relatif au bilan de la phase aller du championnat. Une annonce qui confirme les rumeurs qui faisaient déjà état d’un probable arrangement entre le comité technique transitoire et les dirigeants des Astres de Douala qui avaient finalement accepté de continuer à jouer en Elite Two, malgré une décision de la chambre de conciliation et d’arbitrage du comité national olympique et sportif qui avait annulé la deuxième décision de la chambre de recours de la fédération camerounaise de football qui les envoyait en Elite Two.
Après avoir séché les programmations des matches en Elite Two, le club de Dieudonné Kamdem a, par la suite, accepté de jouer en Elite Two, en attendant la sentence de la chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA). Un revirement de situation qui dévoilait un compromis souterrain. Malgré le verdict donné par la CCA en leur faveur, les verts et jaunes de Douala ont continué à jouer, sans trop réchigner. L’annonce de leur réintégration dans le championnat d’élite camerounais donnent donc raison à ceux qui avaient dessiné cette hypothèse. Du côté du CTT, le refus d’appliquer la sentence rendue par la chambre de conciliation et d’arbitrage du comité national olympique et sportif du Cameroun trouvait sa raison dans le fait que le championnat était déjà lancé et une réorganisation du calendrier, avec les contraintes de temps dues à l’organisation du championnat d’Afrique des nations par le Cameroun au mois d’avril prochain devenait compliquée. « Nous avons déjà attendu d’avoir la décision, entre temps les compétitions évoluaient déjà. Et dans l’état de l’évolution de nos compétitons, il était impossible d’intégrer Astres de Douala au niveau de notre championnat Elite One, donc d’appliquer cette sentence sans porter atteinte à l’intégrité de la compétition. Si une compétition s’est jouée jusqu’à un certain niveau et que vous retirez une équipe, ça aura les conséquences sur tout le classement. Nous avons entrepris de discuter avec les dirigeants des Astres de Douala pour leur expliquer cette position. Il faut ajouter à cela qu’il y avait des contraintes de calendrier dues à l’organisations du CHAN par le Cameroun qui ne permettaient pas de tirer en long la compétition », a expliqué le président du CTT. Des arguments qui ont convaincu le club.
Retour sur la genèse
New Stars de Douala avait porté une réserve de qualification sur le joueur Tangi Eric Atoh des Astres de Douala, lors de la rencontre qui l’opposait aux brésiliens de Bépanda, en marge des Play-offs pour le maintien, la saison dernière. Le club de Faustin Domkeu estimait qu’il était encore sous contrat avec Botafogo FC de Douala. Le 11 juin 2019, le Secrétaire général de la LFPC avait saisi la commission disciplinaire et d’homologation relavant la violation par les Astres, des textes relatifs au transfert des joueurs. Le 12 juin 2019, PWD avait fait une soumission volontaire à la ligue confortant cette irrégularité du transfert du dit joueur. La commission d’homologation et de discipline avait jugé recevable la plainte de son secrétaire général. Elle a suspendu le joueur Tangi Éric Atoh pour une durée de deux ans des activités du football et a procédé au retrait de trois (3) points aux Astres. La conséquence de cette décision reléguait les Astres en Elite Two et maintenait PWD de Bamenda en Elite one. Les Astres de Douala ont contesté cette décision auprès de la chambre de recours de la fédération camerounaise de football qui a prononcé l’illégalité du retrait des trois points aux Astres de Douala. Ainsi, les brésiliens de Bépanda retrouvaient l’élite one au détriment de PWD de Bamenda. Avec de nouveaux membres nommés par le président de la Fécafoot, la même chambre de recours s’est auto-saisie de la décision rendue par ses anciens membres et a donné un verdict différent qui remettait PWD de Bamenda en Elite One et les Astres en division inférieure. Ces derniers ont saisi la CCA qui est la plus haute chambre de juridiction en matière sport au Cameroun. Cette dernière a rendu un verdict favorable aux Astres de Douala.

Elite One : La phase retour démarre le 26 janvier

Elite One : Vers un championnat à 14 équipes la saison sur prochaine

Share This