Intervenant dans l’émission débat africain présentée par Alain FOKA sur RFI, Abel Mbengue n’est pas allé du dos de la cuillère pour accuser Me Dieudonné Happi, l’ancien président du comité de normalisation et Samuel Eto’o d’être à l’origine de la crise qui entrave le football camerounais.

“Il s’est passé que Monsieur Eto’o s’est mêlé dans des querelles qui ne sont pas à son niveau. Il s’est passé que Monsieur Eto’o a influencé avec Monsieur Happi le processus électoral. Il s’est passé qu’aujourd’hui il y’a un ministre des sports au Cameroun comme il y’en a partout en Afrique qui mérite quand même un brin de courtoisie et de pudeur. Monsieur Zidane ne peut pas aller rendre visite à l’équipe de France sans qu’il passe par la hiérarchie de cette équipe […] Mon âge ne me permet pas de parler de Monsieur Eto’o en terme désobligeant. Mais vous voulez l’unité, nulle part il n’a été pour cette unité. Je prend l’exemple du dernier match au stade de Yaoundé où toutes les icones africaines […] ont été appelées pour et Eto’o a refusé. C’était sous l’égide de la CAF, ce n’était pas sous l’égide du COCAN. Vous estimez qu’en mondovision ce Monsieur refuse de saluer MILLA pendant le tirage de ce CHAN ? Même le droit de naisse n’est plus à l’honneur”, a lâché le Journaliste à la retraite, membre du COCAN.

Ndive Thomas : « Même avec le CHAN, je ne pense pas que grand-chose va changer »

Mercato : Stéphane Bahoken refuse un club turc

Share This