Comme il fallait s’y attendre, l’ordonnance du TAS publiée ce vendredi, 20 novembre, n’a pas laissé de marbre la fédération camerounaise de football. Dans un communiqué commis dans la foulée, Tsinga essaie tant bien que mal de réagir.

Dans son communiqué la Fecafoot dit avoir découvert ce vendredi, 20 novembre “avec stupeur et surprise un message diffusé via le réseau social WhatsApp comportant la publication d’une pseudo ordonnance prétendument rendue le même jour par la présidente de la Chambre arbitrale d’appel du TAS dans une procédure arbitrale d’appel entre la FECAFOOT et la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC)“, réagit-elle préliminairement avant d’évoquer “La régularité de cette ordonnance rendue dans des conditions inhabituelles, sans que la partie adverse (la FECAFOOT) ait été sollicitée pour formuler ses
observations, interpelle et intrigue.” 
La suite du communiqué sert davantage de support à un argumentaire qui ne tient pas la route. “cette ordonnance intervient le jour même où la FECAFOOT reçoit par courrier DHL la requête d’appel de la LFPC, ce qui l’a privée de son droit  irrévocable à se défendre en tant qu’intimée. Tout aussi curieusement, bien que la requête d’appel reçue ce jour par la  FECAFOOT ne comporte nulle part la mention d’une demande de mesures superprovisionnelles, celles-ci ont été octroyées dans l’ordonnance du 20 novembre 2020 par la présidente de la Chambre arbitrale d’appel du TAS à la LFPC.” 

Pour ceux qui connaissent le fonctionnement procédural du tribunal arbitral de sport, le pli fermé prend l’avion après le mail. Il s’avère donc que le 18 novembre, un courriel a été envoyé à la Fecafoot pour l’inviter « à se prononcer sur la requête de mesures provisionnelles déposée par l’appelante d’ici au jeudi 19 novembre 2020 à 17h (heure suisse) ». Cette adresse épistolaire précise également que “La Présidente de la Chambre arbitrale d’appel du TAS rendra ensuite une ordonnance à bref délai.”

Fabrice Ondoa : “C’est une journée spéciale pour moi”

Elite One – Tour d’horizon des effectifs : Découvrez les recrues de Canon de Yaoundé

Share This