Dans un communiqué signé de son président, Henri Claude Balla Ongolo, l’Association des Clubs de Football Amateur du Cameroun réagit à l’adresse épistolaire de la FIFA, soulignant l’ingérence politique dans les affaires de la FECAFOOT. 

C’est au tour de l’Association des Clubs de Football Amateur du Cameroun de réagir à la correspondance de la FIFA, qui évoque l’ingérence politique dans les affaires de la FECAFOOT. Dans un communiqué signé de son président, Henri Claude Balla Ongolo, l’ACFAC n’y est pas allée avec le dos de la cuillère. “L’ACFAC déplore la propension des dirigeants actuels de la FECAFOOT à violer les statuts de la FECAFOOT et de la FIFA et condamne avec la dernière énergie la posture des maîtres chanteurs qu’ils prennent vis à vis du gouvernement de la République alors que le ministre des sports ne fait qu’exercer ses prérogatives légales notamment celle prévu à l’article 47 alinéa 2 de la loi n°2018/014 du 11 juillet 2018 qui dispose que “le ministre veille au respect par la fédération des lois et règlements en vigueur“. Les dirigeants de la fédération Camerounaise de football apprécieront.

Jean Pierre Nsame : “C’est un honneur pour moi de recevoir ce trophée”

Lions A’ : Il faut repartir de zéro

Share This