Franck Happi et Cie qui avaient organisé une assemblée générale légalement interdite pas le sous-préfet de Mbankomo, doivent répondre de leurs actes devant la justice.
“Suites aux instructions du procureur de la République près des tribunaux d’instance de la Mefou et Akono, prescrivant l’ouverture d’une enquête et compte rendu suite à la plainte déposée par le président de la ligue de football professionnel du Cameroun contre les nommés Happi Franck, Owona Gaspard Alexandre et autres pour coaction d’une organisation de manifestation publique après notification de l’interdiction légale et rébellion, Happi Franck est invité à se présenter à la direction de la police judiciaire, sous direction des enquêtes criminelles, services des études, de la coordination et des enquêtes criminelles le lundi 16 novembre.” Extrait de la lettre de convocation signée du directeur de la police judiciaire.

Championnat D1 (FF) : Caïman étrille Canon en ouverture

Elections CAF : La candidature de Jacques Anouma fait peur

Share This