L’ex entraîneur du Coton Sport de Garoua et actuel sélectionneur adjoint des lions A’ nous a ouvert ses portes ce vendredi. Emmanuel Ndoumbe Bosso n’a pas manqué de réagir sur nos préoccupations de l’heure , y compris sur la situation de son ancien club. Le technicien revient aussi sur le report du CHAN 2020 pour cause Coronavirus.

Q: Que pensez-vous de la crise qui sévit actuellement au sein du Coton Sport de Garoua ?

“La situation sportive et technique de coton sport de Garoua aujourd’hui, je pense qu’il y’a un problème. C’est celui qui avait été posé au départ, celui du choix des hommes. Ca a été un problème compliqué, car le club avait mis sur pied une cellule de recrutement pour laquelle les enfants les plus prisés étaient ceux du Centre de formation. Alors, vous comprenez que quelque part il y’a eu un déficit de recrutement de bons joueurs en début de saison. Et les quelques uns qui étaient là, on a pu faire un parcours assez louable pour lequel on a pu terminé champion virtuel de la phase aller avec 7 points d’écart sur le poursuivant immédiat. Aujourd’hui que beaucoup de ces quelques bons joueurs sont appelés en équipe nationale, les doublures ne prennent pas le relais, ceux pourtant sur qui les dirigeants avaient placés des espoirs. C’est là où il y’a problème je pense. S’ils corrigent ca, ca devrait aller.”

Q: Comment avez-vous vous accueilli la nouvelle du report du CHAN 2020 à quelques jours du démarrage de la compétition, pour cause de coronavirus? Dans quel état psychologique était les lions A’?

”Il faut reconnaître qu’on a été suffisamment touché. A quelques jours du début de la compétition, on se retrouve dans une situation d’ impasse. On aurait pensé à tout sauf à celà. Nous avons passé 6 mois dans un travail intense, dans lequel on a été pressé et bousculé. La déception est grande avec ce report. Les enfants étaient suffisamment préparés dans la tête. Ils sont entrain de rentrer à la maison car même dans les clubs rien n’est actif. A l’impossible nul n’est tenu comme je vous ai dit. On va simplement attendre”.

Ndoumbe Bosso est actuellement à Yaoundé où il attend comme tout le monde l’évolution sur la lutte contre la propagation du cocid-19 au Cameroun et en Afrique.

Coton Sport de Garoua : Des têtes vont tomber !

Innocent Assana Nah : « On essaie de respecter le nécessaire »

Share This