La commission médicale de l’instance procède depuis lundi à des tests massifs des personnels, au siège de l’institution qui gère le football au Cameroun, situé au quartier Tsinga à Yaoundé.

Pour lutter contre la propagation du Coronavirus, la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) a opté pour des tests massifs de ses employés. Depuis le lundi 8 juin 2020, l’opération menée par la Commission médicale de l’instance suit son cours, au siège de l’institution au quartier Tsinga à Yaoundé. Mais les premiers résultats semblent plutôt inquiétants. Selon une source qui s’est confiée à nos confrères de Cameroon-info.net, 15 cas positifs ont déjà été détectés. «Ce nombre peut évoluer parce qu’on n’a pas encore testé tout le monde. Je ne vais pas dire que certains fuient comme j’entends dire dans les couloirs. Mais, les personnes infectées sont prises directement en charge pour le traitement», indique un membre du Comité exécutif.

Depuis la suspension des compétitions décidée le 18 mars 2020, les employés de l’instance alternent entre le télétravail et les déplacements au bureau. « Sitôt que le gouvernement a édicté le train des mesures de limitation des déplacements et des contacts, nous avons suspendu nos activités sur l’ensemble du pays et réduit au strict minimum le service au siège, qui fonctionne en veille et en télétravail. » Indiquait Seidou Mbombo Njoya, le patron de l’institution dans une interview accordée à Lion Indomptable au début du mois d’avril. Des mesures qui ont considérablement limité le nombre de visiteurs au siège de la FECAFOOT.

Aides Covid-19 : L’exemple qui vient du Sénégal

Litige Broos – FECAFOOT : ”L’État s’est déjà acquitté de sa dette envers le belge, mi-juin dernier” Selon la direction de la Communication

Share This