Leurs qualités n’envient rien à celles des joueurs professionnels appelés.

Sauf changement de dernière minute, Hugo Broos le sélectionneur des Lions Indomptables n’amènera aucun joueur du championnat professionnel du Cameroun à la prochaine Coupe des Confédérations, Russie 2018. Le technicien belge a préféré former un groupe constitué exclusivement des joueurs évoluant hors du pays. Parmi ceux-ci, il y a plusieurs illustres inconnus issus des championnats de niveau plutôt moyen. En scrutant le championnat local, il aurait pourtant pu trouver des éléments capables de combler certains vides au sein de la tanière.

Gwot Kalati (Eding Sport de la Lekie)

Gardien titulaire d’Eding Sport de la Lekie, leader du championnat de Ligue 1 avec 29 points, Kalati n’a encaissé que 6 buts en 14 matches de championnat.  Doté d’énormes qualités (placement, détente, relance…), il y a déjà plusieurs années qu’on le compte parmi les meilleurs gardiens de but du championnat camerounais. Hugo Broos aurait bien pu prendre le risque de le convoquer comme troisième gardien derrière Fabrice Ondoa et André Onana, plutôt que de faire appel à Jules Ngoda (seulement 9 matches toute la saison avec l’AC Ajaccio, Ligue 2 France) ou à Georges Bokwe ( 8 matches avec Mjöndalen IF – D2 Norvège).

Etta Bawak (UMS de Loum)

Depuis son arrivée en ligue 1 (par DAC 2000), il ne cesse de monter en puissance. Son départ pour le stage, puis le tournoi de football des Jeux de la Solidarité islamique à Baku en Azerbaïdjan avec les U23 a laissé un grand vide au sein de l’équipe de l’UMS de Loum. Avec ses centres millimétrés, il était impliqué dans la plupart des buts inscrits par le champion du Cameroun en titre en début de saison. Efficace dans les phases offensives, il est également très solide défensivement. Il fait partie des hommes qui ont permis au club loumois d’avoir la meilleure défense la saison dernière. Olivier Mabouka Massoussi n’ayant pas réussi à saisir sa chance à chaque fois qu’il a été aligné, Bawak pouvait constituer une bonne doublure pour le titulaire du poste, Fai Collins Ngoran. Il avait pourtant flirté avec la tanière lors du stage organisé pour des locaux en décembre 2016. Dommage que les techniciens de la sélection n’aient pas fait attention à ses énormes qualités.

Willy Namedji (UMS de Loum)

Il survole la Ligue 1 depuis maintenant plusieurs saisons. Il fait partie des principaux acteurs qui ont permis à l’Union des Mouvements Sportifs de Loum de remporter son premier titre de champion du Cameroun. Très à l’aise techniquement, il est le maître à jouer de cette équipe dont il est le meilleur passeur depuis la saison dernière. Lorsqu’il ne délivre pas ces passes lumineuses à ses coéquipiers, il lui arrive d’aller faire la différence  avec des chevauchées solitaires généralement bien conclues. Ce milieu offensif passé par Fovu de Baham a déjà inscrit 4 buts après 14 journée de championnat.

Clarence Bitang (Union de Douala)

Clarence Bitang, Union de Douala

Dimanche dernier, à l’occasion du top match de la 14ème journée de Ligue 1 entre l’Union Sportive de Douala et Bamboutos Club de Mbouda (2-1), Clarence Bitang  a encore démontré toute sa classe. Héritant d’un ballon devant le rond central, il a réussi à éliminer trois adversaires avant d’envelopper le ballon dans la lucarne depuis l’entrée de la surface de réparation pour le deuxième but des Nassaras. Depuis le début de la saison, l’ancien joueur du club grec d’Olymiacos Volou est pratiquement l’homme à tout faire des verts et blancs durant cette première partie du championnat. Tout entraineur de football serait admiratif de ses qualités pouvant lui permettre de s’imposer même dans les plus grands championnat européens.

 Raymond Fosso (Eding Sport de la Lekie)

C’est l’actuel meilleur buteur de Ligue 1. L’attaquant d’Eding Sport de la Lekie totalise déjà 9 buts en 14 matches de championnat, soit une moyenne de 0,6 but par match. Il dépasse de 4 longueurs ses poursuivants immédiats que sont: Ronald Ngah et Daouda Kamilou, tous de Coton Sport de Garoua. En plus d’être opportuniste, l’ancien sociétaire de l’Unisport du Haut-Nkam impressionne aussi par sa rapidité balle au pied. C’est en bonne partie grâce à ses prouesses que le club de Saint Fabien Mvogo qui dispute sa deuxième année en Ligue 1  caracole en tête du classement avec 29 points. En quittant le Cameroun au cours de la saison 2014-2015 pour une aventure au Maghreb, il était déjà le meilleur buteur sous les couleurs des Astres de Douala. “Je me suis dit en début de saison que cette fois, je vais aller jusqu’au bout et travailler pour être le meilleur buteur », a-t-il déclaré dimanche dernier après un doublé réalisé face à New star de Douala, à l’occasion de la 14ème journée du championnat (4-0 pour Eding). Il a fait ses classes dans plusieurs sélections nationales de catégories inférieures.

Franz Pangop (Union sportive de Douala)

Auteur d’un excellent début de saison avec l’Union Sportive de Douala. L’ancien joueur du club suedois de Örgryte a également été le meilleur camerounais lors des rencontres jouées par les Lions U23 au tournoi de football des Jeux de la Solidarité islamique à Baku en Azerbaidjan. Sa qualité de percussion et sa faculté à éliminer facilement ses adversaires font de lui, un des meilleurs attaquants de couloir camerounais à l’heure actuelle.

Coupe des Confédérations: Qui sont les nouveaux dans la tanière?

Cameroun-Colombie: Les billets sont déjà en vente

Share This