Gaétan Bong

La blessure du sociétaire de l’Impact de Montréal est un véritable coup de poignard dans le dos du technicien belge.

Plusieurs potentiels remplaçants de l’arrière gauche camerounais étant déjà en vacances, Broos a émis son intention d’aller puiser chez les U23 qui ont livré un match amical le jeudi 8 juin 2017 face à la France (3-1 pour les espoirs français). Broos a pourtant plusieurs autres choix.

Le défenseur latéral gauche des lions indomptables s’est blessé hier lors de la rencontre de qualification à la CAN 2019 qui opposait le Cameroun au Maroc au Stade Ahmadou Ahidjo. A la suite d’un choc dans le rond central avec un milieu marocain, Oyongo est sorti à la 21è minute transporté directement à l’hôpital pour y passer une IRM. L’IRM passée à la clinique le Jourdain à Yaoundé indique que le joueur a été victime d’un déboîtement de la rotule et d’une rupture des ligaments croisés du genou droit. Son Indisponibilité serait estimée entre 6 et 7 mois. Conséquence directe, il ne disputera pas la coupe des confédérations qui débute pour le Cameroun le 18 Juin prochain face au Chili.

Si le sélectionneur des lions n’a pas souhaité s’étendre longuement sur le sujet après le match, l’absence du joueur de l’Impact Montréal risque bien d’être un casse-tête chinois pour Bross et son staff. Après la sortie d’Oyongo hier, Hugo Bross a fait rentrer Ernest Mabouka Massoussi qui s’est positionné en arrière droit (son poste), obligeant le titulaire de ce flanc droit Fai, à s’exiler à gauche pour remplacer Oyongo. Un dépannage qui a fonctionné puisque les lions ont su rester équilibrés et maintenir leur avance jusqu’au coup de sifflet final. Seulement, l’on a bien vu que ce n’était qu’une solution provisoire tant Fai le droitier, manquait de repères sur ce flanc gauche que notre bibizaine national avait privatisé depuis bientôt 3 ans. Il va donc bien falloir que le technicien belge résolve cette équation tactique à quelques jours du premier match du Cameroun contre le Chili.

Ngwem pas rassurant

Des solutions dans la liste des 23 joueurs convoqués, Bross n’en a pas vraiment. En effet, outre le repositionnement de Fai Collins en arrière gauche, le coach belge du Cameroun n’a pas vraiment d’autres choix. Il va devoir sortir de sa zone de confort pour chercher à palier à cette situation. La solution Fai pour l’heure reste la plus raisonnable. Déjà au niveau de la complémentarité qu’offre le joueur du standard de Liège avec les autres membres du quinté défensif Ngadeu Teikeu, Ondoa et Mabouka. Les cinq ont assuré plus d’une fois l’arrière garde de l’équipe et ce serait de la continuité en termes d’automatismes (cela s’est vu contre le Maroc, plus d’une heure sans être réellement inquiétés). Ensuite parce que Fai a souvent occupé le poste de latéral gauche au Standard son club, mais là aussi en dépannage.

Si cette solution est privilégiée, il faudra donc compter sur l’habituelle solidarité des lions pour corriger les possibles errements du pompier de service Fai Collins. L’autre solution pourrait venir de Jonathan Ngwem, le seul latéral gauche de la liste de Bross. Toujours appelé mais jamais aligné, Ngwem manque sans doute de repères, et le lancer pour une compétition aussi importante est un risque qu’on a vu Hugo Bross ne pas prendre lors de Cameroun/Maroc (le joueur était en tribunes). Reste la liste d’attente, puisque là-bas se trouve le « nouveau » Jean Charles Castelleto qui peut lui aussi évoluer en arrière gauche. Le sociétaire du Red Star (Ex ligue 2) est un très bon relanceur et a un excellent sens du placement.

A moins que Bross n’utilise un joker médical en convoquant Gaetan Mbong, promu en premier league cette saison avec son club de Brighton Hoves albion. Le joueur de 29 ans connait bien la tanière pour y avoir déjà fait une bonne dizaine d’apparition. Cette saison il a été un artisan clé de la montée de son club car titulaire à 24 reprises. L’ancien de l’olympiacos est un pur connaisseur du poste. A Hugo Bross de trancher. Quoi qu’il en soit, il y’aura bien un onze de départ mardi à Getafe pour le dernier match de préparation des lions face à la Colombie, et il risque fort de ressembler à celui qui débutera la coupe des confédérations.

Isaac Bayebane

Coupe des confédérations: Les Lions Indomptables prêts pour l’aventure

Cameroun- Colombie: Les Lions Indomptables à Madrid

Share This