Les joueurs et les autorités auraient du mal à se mettre d’accord sur le montant de la prime de participation qui sera reversé à chaque athlète pour l’expédition russe.

Combien toucheront les Lions indomptables comme prime de participation à la prochaine Coupe des Confédérations prévue du 17 juin au 2 juillet 2017 en Russie? La réponse à cette question semble jusqu’ici inexistante. Toujours est-il que d’après des sources émanant de la tanière, les joueurs et les dirigeants du football camerounais auraient du mal à se mettre d’accord sur ce sujet. Benjamin Moukandjo et ses coéquipiers qui auraient demandé 30 millions Francs CFA par joueur ne seraient pas prêts à prendre moins de 20 millions chacun. Alors qu’en face, les autorités n’auraient prévu que 15 millions par tête.

Interrogé sur le sujet au cours de la conférence de presse d’avant-match, ce vendredi 9 juin 2017, Hugo Broos a tenté de banaliser cette affaire, sans doute pour détourner l’attention de la presse. « Premièrement, c’est une chose interne, donc je ne vais pas parler de primes. Et deuxièmement, ce n’est pas parce qu’il y a problème qu’il n’y a pas de solution. Si vous vous souvenez de ce qui s’est passé au Gabon ; il y a eu des problèmes, mais tout est rentré dans l’ordre rapidement. On a un groupe qui sait quand il faut jouer, et quand il faut faire des réclamations. Dans ce sens, vous pouvez être rassurés que demain, nous aurons sur le terrain une équipe capable de battre le Maroc. Et les autres sujets pourront être réglés dans les jours qui viennent  », a-t-il expliqué.

A la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), cette  polémique autour des primes que l’on accuse la presse d’envenimer ne semble pas prioritaire.  Le Gouvernement qui serait déjà au parfum de cette nouvelle brouille au sein de la tanière tricolore aurait ordonné de trouver des voies et moyens pour régler dans les délais les plus courts cette situation, conséquence de l’amateurisme qui accompagne la gestion de la sélection nationale fanion. A chaque fois que les Lions sont appelés à participer à une compétition, ce problème des primes surgit de manière presqu’automatique, non sans créer une ambiance délétère au sein du groupe.  L’on serait vraiment curieux de savoir à qui profite cette situation qui n’a de cesse de ternir l’image du Cameroun.

Cameroun-Maroc: Les Lions de l’Atlas privés de Soufiane Boufal

Benjamin Moukandjo: “Nous allons mouiller le maillot comme il se doit face au Maroc”

Share This