Bloquées à Yaoundé après avoir disputé une rencontre face à leurs homologues cameronaises le samedi 14 mars 2020, la sélection U17 de football de Sao Tome n’a pu quitter le territoire camerounais que ce samedi 21 mars 2020.

Sept jours, c’est le nombre de temps supplémentaire que les joueuses de la sélection U17 de Sao Tome ont dû mettre au Cameroun après leur match face à leurs homologues camerounaises avant de retourner dans leur pays. Bloqués à Yaoundé à cause de la fermeture de l’aéroport d’escale de Malabo en Guinée Equatoriale suite à la pandémie du Covid-2019, la sélection et ses dirigeants ont enfin pu s’envoler ce samedi 21 mars 2020.

C’est le Président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Seidou Mbombo Njoya en personne, qui est allé les accompagner jusqu’au dernier point de contrôle, à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, en compagnie de Bill Tchato, le coordonnateur général des sélections nationales. “Je me réjouis de voir enfin les joueuses de l’équipe nationale U17 féminine de Sao Tome dans le vol pour retourner chez elles. Leur situation était préoccupante spécialement parce qu’il s’agissait des teenagers et donc, leurs familles étaient sûrment inquiètes“, s’est-il réjoui au sortir de l’aéroport.

Le patron du football camerounais n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude vis-à-vis de la FIFA et de la CAF qui ont assisté l’instance dirigeante du football camerounais dans la prise en charge de cette délégation sao-toméenne durant ce séjour supplémentaire au Cameroun. Luis Miguel D Alva, le vice-président de la Fédération de football de Sao Tome a quant à lui exprimé sa gratitude aux autorités camerounaises qui ont assisté sa délégation pendant ces moments de détresse au Cameroun.

Coronavirus: LES U17 DE SAO TOMÉ-ET-PRINCIPE ENCORE À YAOUNDÉ

Covid-19: Patrick Mboma déplore le décès de son oncle

Share This