Le dirigeant du Canon de Yaoundé parle des conséquences de la suspension du championnat Elite One à cause de la pandémie du Coronavirus.

Comment vivez-vous la crise liée à la pandémie du Coronavirus ?

La crise sanitaire étant un problème mondial, nous la vivons comme tout le monde, c’est à dire  mal du fait que nous ne pouvons pas vaquer  librement à nos activités.

Quelles sont les mesures que vous avez prises pour faire face à ce virus ?

Les mesures prises sont: nous avons demandé aux enfants et encadreurs de rester à la maison; un programme individuel a été donné à chaque joueur.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face depuis la suspension des championnats suite aux mesures gouvernementales pour limiter la propagation du virus?

La situation actuelle nous met en difficulté, car vous savez que gérer c’est prévoir. Pour nous, nous avions fait des prévisions sur 7 mois et lorsque nous observons le déroulement des événements actuels, il nous imposera certainement une rallonge dans la durée. Conséquence pour nous, des dépenses supplémentaires seront effectuées et s’il fallait arriver à une saison blanche, cela sera plus difficile car nous aurions fait des dépenses inutiles.

Votre mot de fin

 Comme mot de fin, nous demandons à tous les sportifs d’être vigilants car cette maladie est vraiment présente. Il est question de respecter les consignes édictées par le gouvernement tout en espérant que nous allons reprendre très vite le championnat.

SUISSE : Des buts bien amers pour Moumi Ngamaleu et JP Nsame

Équipe Nationale : Joseph Antoine Bell désigne son équipe de l’histoire

Share This