A quelques jours du CHAN 2021, le jeu de l’équipe nationale A’ du Cameroun ne suscite pas beaucoup d’espoir. La défaite contre le Niger et les contreperformances enregistrées en matchs de préparation ces derniers temps pointent les carences d’une équipe en mal de repères et de certitudes.

Le coup d’envoi du CHAN 2021 sera donné dans quelques jours. Mais on ne dirait pas au vu du jeu du pays hôte le Cameroun qui fait peine à voir. La défaite concédée face au Niger et les contreperformances qu’on a vues ces dernières semaines en matchs de préparation pointent les carences d’une équipe qui a beaucoup d’urgence à assouplir dans maints secteurs de jeu. Depuis l’arrivée du nouveau sélectionneur Martin Ndtoungou Mpile, on dirait que l’équipe n’a pas progressé d’un iota parce que les problèmes qu’elle connaissait sous Yves Clément Arroga n’ont toujours pas été réglés. C’est-à-dire des problèmes défensifs, offensifs et tactiques. Les lacunes sont toujours les mêmes. Elles sont devenues même plus importantes. Et les récentes déclarations du patron technique des Lions A’ sont trop graves. « Beaucoup de choses manquent à cette équipe. Des détails que nous allons chercher à corriger. Il y a notamment la qualité technique, quelques déchets qu’on va complétement revoir ». Confiné dans un jeu sans directives, sans véritable leader, enchainant des performances trop insuffisantes pour une sélection qui rêve de briser le signe indien qui hante ses performances dans ce tournoi en remportant son premier trophée, le Cameroun ne ressemble pas à une équipe parce qu’on ne voit pas un bloc compact sur le terrain lorsqu’il joue. Comment jouent les hommes de Martin Ndtoungou Mpile ? Quelle est leur identité de jeu ? Ils n’en ont pas. Ils n’ont pas de plan et encore moins de fond de jeu. Ils peinent en défense, au milieu de terrain et en attaque. Il n’y a aucun joueur qui est capable de déclencher l’étincelle qui peut donner la victoire à l’équipe. L’avenir du Cameroun dans ce tournoi qu’il organise dépendra donc du miracle.

 

Ferdinand Makota : “C’est compliqué de préparer un tournoi comme le CHAN sans championnat”

Mini CHAN : L’Ouganda champion !

Share This