Dès ce 16 janvier, 16 équipes vont à l’assaut du trophée du Championnat d’Afrique des nations. Comme dans chaque tournoi, il y a toujours des favoris et des outsiders avant le coup d’envoi. 

Le Maroc remet en jeu le trophée remporté de haute lutte en 2018 mais reste un sérieux prétendant. Les marocains ont donné la mesure de leur ambition lors des matchs de préparation ponctués par plusieurs victoires. Sur les derniers matchs, les Lions de l’Atlas se sont donnés un bol d’air avec une double victoire face à la sélection locale guinéenne (2-1 ; 1-0), un match nul face à l’Ittihad Tanger et un large succès devant le MC Oujda (4-0).

Le sélectionneur national, Lhoucine Ammouta a retenu 34 joueurs, maintenant l’ossature qui a remporté le CHAN 2018 disputé sur ses terres royales. Ainsi, les trois buteurs de la finale (4-0 contre le Nigéria) sont présents à savoir : Zakaria Hadraf, Walid El Karti et Ayoub El Kaabi. Le Maroc est logé dans la poule C avec le Togo, le Rwanda et l’Ouganda qui compte aussi parmi les favoris. L’Ouganda Co-détient le record de participations (5) au CHAN avec la RDC et le Zimbabwe. Sauf que contrairement à ces deux pays, les Crânes n’ont jamais franchi le premier tour de la compétition. Mais, tout laisse penser que cette édition sera la bonne. La sélection conduite par le Nord-Irlandais Johnny McKinstry s’est bien préparée au mini tournoi pré-Chan organisé à Yaoundé où elle a d’ailleurs terminé leader devant la Zambie, le Niger et le Cameroun.

Pays organisateur du Chan 2021, le Cameroun joue avec la ferme ambition de garder le trophée à la maison. Le pays des Lions Indomptables n’a jamais fait mieux qu’en 2011 et 2016 où il a été sorti à chaque fois à l’étape des quarts de finale. Tout autre résultat qu’une place en demi-finale serait considéré comme un cuisant échec à ce Chan. C’est presque pareil pour la RD Congo qui revient dans cette compétition après avoir manqué l’édition 2018. Pays le plus titré avec deux trophées glanés lors de la première édition en 2009 et ensuite en 2016. La RD Congo pour son retour dans ce tournoi auquel les supporters des Léopards se sont habitués, la fédération a pris l’option de ramener le très expérimenté sélectionneur Florent Ibenge qui connait la compétition autant que la Libye qui a elle aussi déjà remporté l’édition 2014. Depuis la création du Chan, la Libye est la plus grosse curiosité de la compétition. Pays en guerre depuis 2011, et quasiment sans championnat national, il a remporté le tournoi en 2014 et s’est classé 4e en 2018. Comme en Namibie et au Zimbabwe, il n’y a pas eu du tout de ligue en 2020. Les Libyens se sont qualifiés à cette sixième édition grâce au forfait de la Tunisie. Ayant habitué à des surprises, rien n’exclut que la Libye remette ça à l’édition du Cameroun.

Cameroun – Zimbabwe : Jour de match

Cameroun – Zimbabwe : la compo probable des Lions A’

Share This