Présent dans les travées du stade de la Réunification de Bepanda ce lundi lors de la première journée du groupe C du CHAN 2021, l’entraineur national des Lions U17 Anicet Foé Mbarga apprécie la qualité des infrastructures et analyse la victoire du Maroc contre le Togo ainsi que les performances des Lions A’.

 Quel est votre sentiment après avoir visité les infrastructures de la compétition ?

Je crois que une fois pour toute on peut définitivement être fier et heureux d’être camerounais quand on voit la qualité des infrastructures. Souvenez-vous encore en 2012 lorsqu’on remporte le championnat avec Union sur ce stade de Bepanda, il fallait faire beaucoup de gymnastique pour être hors des intempéries. Aujourd’hui on peut vraiment être fier d’être camerounais.

Pensez vous que ces infrastructures vont améliorer le niveau du football camerounais ?

La qualité des infrastructures concours également à obtenir de bons résultats. Lorsque vous avez des infrastructures relooker et haut de gamme, je crois que la qualité de jeu ne peut être que meilleure. Maintenant, il faut ajouter la qualité des entraînements et insister sur la technique. Tout ceci va concourir à rehausser la qualité du football camerounais.

Un mot sur l’organisation du tournoi ?

C’est vrai que je ne suis pas impliqué dans l’organisation, mais nous remarquons que les matchs se déroulent dans incidents. Il n’y a pas d’accrochage, on vient de vivre la victoire du Maroc sur le Togo. Je crois que pour le moment on ne se plaint pas.

Comment avez-vous trouvé le Maroc ?

C’est vrai que le Maroc est venu avec beaucoup d’enthousiasme dans ce match parce que étant quand même tenant du titre. On a vu une très bonne élaboration du jeu, et c’est à l’avantage de leur championnat qui se joue. Mais je pense qu’au fil de la compétition, cette équipe aura du mal à s’imposer, surtout si elle croise la route des Lions A’.

Comment analysez-vous la première sortie des Lions A’ ?

Nous on le savait déjà, parce que étant déjà en stage avec les U17, nous étions dans les mêmes locaux que cette équipe et nous nous préparons sur les mêmes terrains d’entraînement. L’équipe n’était pas encore au grand complet au regard de l’absence des éléments de son ossature notamment les joueurs de Coton sport. Si on ajoute à cela les blessés dont Bea Bato et bien d’autres, vous comprendrez que Martin Ndtoungou Mpile a su jouer ses cartes.

La victoire contre le Zimbabwe est-elle rassurante ?

Nous avons certes obtenu cette victoire, mais il faut reconnaître que cette équipe était fortement sous pression pour avoir perdu plusieurs matchs au tournoi Mini CHAN. Les entraîneurs ont certainement eu une séance d’autocritique pour voir ce qui n’a pas été parfait car au-delà de la victoire, il y a des choses à améliorer, notamment au niveau de l’animation du jeu, sur la précision, pour être apte à se qualifier face au Mali mercredi prochain.

 

CHAN 2021 : Panne d’électricité à Bepanda

CHAN 2021 : La Zambie et la Tanzanie ouvrent le bal à Limbé

Share This