Samedi, les lions A’ affrontent les léopards en quarts de finale du sixième championnat d’Afrique des nations de football. Un match que les hommes de Martin Ndtoungou Mpile peuvent facilement gagner. A condition qu’ils respectent les consignes de leur entraineur et avalent les cachets de notre consultant de circonstance Gabriel Zabo.

Samedi, la mission des lions A’ sera de battre les léopards en quarts de finale du championnat d’Afrique des nations au stade de Japoma. La tâche s’annonce compliquée mais pas impossible face à une équipe congolaise qui semble avoir plus de forces que de faiblesses. Après un premier tour marqué par un des carences offensives, Banga Bindjeme II et ses coéquipiers doivent ajuster leur mire. En trois matchs, les lions A’ ont marqué seulement à deux reprises et les deux buts ont été l’œuvre d’un défenseur à savoir le vice-capitaine Salomon Banga Bindjeme II. Le sélectionneur Martin Ndtoungou Mpile a tout essayé pour mettre les attaquants dans les meilleures dispositions mais aucun élément offensif n’est parvenu à se distinguer. C’est toujours difficile pour Ako Assomo et ses partenaires de traduire sur le terrain du CHAN ce qu’ils apprennent aux entrainements. Pour battre les léopards samedi, ils doivent donc se remettre de cette inefficacité chronique qui leur fait défaut dans la surface de réparation en prenant tout le temps qu’il faut pour bien se situer face aux buts avant d’ajuster une frappe. Il faut ajouter à ces consignes, les cachets de Gabriel Zabo. L’entraineur de Stade Renard de Melong qui les avait battus en match de préparation.  « J’ai joué contre les lions A’ et j’ai vu leurs forces, notamment leur potentiel défensif. Pour venir à bout de la RDC, il faudra fermer les couloirs qui vont vite, il faudra trouver la mesure du dossard 30 qui est un milieu de couloir extérieur qui va assez vite. Il faudra bloquer également la montée du latéral gauche, et surtout fermer l’intervalle entre les deux latéraux. C’est-à-dire entre le latéral et le défenseur central. Maintenant, il faudra avoir un bon bloc, être agressifs pour pouvoir les mettre en difficulté. Il faudra également qu’on ose un peu quand on a le ballon, qu’on cherche des situations de balles arrêtées pour les mettre en difficulté. Donc la clé de ce match c’est d’abord d’empêcher qu’ils ne produisent leur jeu et maintenant assurer la couverture derrière parce qu’en situation de poursuite, il faudrait que nous soyons présents.»

Si toutes ces conditions sont réunies, la probabilité de voir le Cameroun battre la RDC samedi prochain au stade de Japoma sera bien grande.

CHAN 2020 : La Guinée en quarts de finale

CHAN 2020 : La Zambie passe sans surprise

Share This