Historique ! Le mot vaut son pesant d’or car l’histoire retiendra que c’est le Cameroun qui a véritablement révélé aux yeux du monde, le championnat d’Afrique de football. Ce regroupement, tous les deux ans, des joueurs évoluant dans les championnats locaux de leurs pays.

C’est historique, parce que ce championnat se disputait déjà. Plusieurs nations l’avaient organisé, mais sans éclats. C’est rendu à la sixième édition, au Cameroun que toute l’Afrique s’est réveillée. Pour preuve, les fans de foot, avaient de la peine à dire Le CHAN. Au bout des lèvres, une préférence pour la CHAN. Certains ont même cru que c’était la CAN, la coupe d’Afrique des nations de football.

Historique, parce que c’est au Cameroun que ces joueurs tout comme leurs délégations, ont découvrent des infrastructures sportives modernes, futuristes. Une belle aubaine pour bien dérouler son jeu. C’est la raison pour laquelle, le CHAN a démarré timidement, puis est monté en puissance jusqu’à la finale remportée pour la seconde fois d’affilée par le Maroc devant le Mali (2-0).

Historique, parce que  tous les matchs se disputaient en nocturne avec des stades très bien éclairés. Sans aucun incident signalé. Avec la retransmission en direct aussi bien par les médias nationaux qu’ internationaux. Des organes de presse qui , il faut le souligner, ont vraiment pris du plaisir à exercer leur métier dans un environnement convivial.

Historique parce que, de la cérémonie d’ouverture à la clôture, c’était tout simplement féérique. Des sons des profondeurs de l’Afrique, aux voies suaves et envoûtantes des artistes, en passant par les mouvements d’ensemble, c’était du jamais vu au Cameroun. Que dire du rituel de la remise du trophée de la troisième place que de la coupe en elle même. Ça c’est un exploit réussi par le Cameroun.

Historique, parce que pour la première fois, et ce qui n’arrive pas souvent, des Camerounais qui n’y croyaient pas, qui avaient passé le meilleur de leur temps à ternir l’image du Cameroun, à jurer que ce serait un fiasco, ont été unanimes à reconnaitre que “le CHAN 2021 a été un succès sur toute la ligne”. C’est encore cette frange de camerounais qui s’empresse déjà à voir le “Cameroun organise très vite la CAN 2022”.

Historique tout simplement, parce que c’était le Cameroun. Et il fallait montrer qu’impossible n’est pas Camerounais.

CHAN 2020 : Le bilan de la pandémie de covid-19

CHAN 2020 : Aucun camerounais dans le Onze type

Share This