En finale du CHAN 2020, le Maroc affronte le Mali ce dimanche soir à Yaoundé. Les Lions de l’Atlas vont essayer de rejoindre la RD Congo vainqueur en 2009 et en 2016) à la table des équipes qui ont déjà gagné deux fois cette compétition.

« Nous espérons remporter le trophée pour la deuxième fois consécutive. Nous allons jouer notre jeu, avec une entame concentrée et déterminée » a déclaré le sélectionneur marocain Lhoussaine Amouta avant d’ajouter : «C’est vrai que nous sommes favoris, car statistiquement nous avons les meilleurs chiffres. Pour nous, tout a été positif. Dimanche, il faudra créer le même environnement que lors des matches précédents pour rééditer l’exploit et remporter le trophée ». « Le Mali est une équipe solide défensivement. En finale, nous devons être concentrés et décisifs surtout en attaque pour les pousser à ouvrir le jeu ce qui nous permettra de jouer plus haut avec en plus les contres. Le match se jouera sur des détails » a aussi déclaré l’ancien entraineur du Wydad de Casablanca.

Attaque de feu vs défense de fer

Malgré ces qualifications au forceps, les « Aigles », tout comme les Lions de l’Atlas, ont fait un parcours sans défaite jusque-là avec le même bilan : 4 succès et 1 nul en 5 rencontres. Si la copie globale est similaire dans ses grandes lignes, pour les détails, les poulains de Houcine Ammouta présentent des chiffres bien plus brillants. Notamment sur le plan offensif avec un total de 13 réalisations contre 3 uniquement pour le Mali.

Défensivement, les Marocains ont craqué à 3 reprises alors que le verrou des Maliens n’a sauté qu’une seule fois depuis l’entame du tournoi.

« C’est vrai que nous allons jouer ce dimanche une deuxième finale du CHAN Total après celle de 2016 mais cette fois-ci, nous allons entrer avec la ferme idée de gagner le trophée » affirme le sélectionneur malien Nouhoum Diané lors de la conférence de presse d’avant match. Le technicien malien dira également : « Nous avons la possibilité de faire quelque chose. Nous allons jouer face au Maroc, une grande équipe, mais psychologiquement nous sommes prêts. Je pense que les matches ne se ressemblent pas. Le Maroc renferme des attaquants talentueux et c’est à nous de les stopper pour ne pas marquer comme ce fut le cas de leurs précédents matches. Physiquement, les joueurs récupèrent après deux longs matches et cela grâce au grand travail effectué par le staff médical. Comme je le dis souvent, tout se décidera lors de la rencontre. Le Maroc est favori ce dimanche, mais c’est le terrain qui en décidera sur l’identité du vainqueur ».

Cette sélection du Mali compte même des éléments qui ont été champions du Monde U17 en 2015 mais aussi certains qui ont été sacrés avec les U20 lors de la CAN de leur catégorie en 2019.

Aristide Bancé : “Ce n’est pas normal qu’on déshabille les joueurs à l’aéroport”

Narcisse Kombi Mouelle : “Il y a des défaites qui préparent des victoires”

Share This