La 6ème édition du Championnat d’Afrique des Nations de football va connaitre un changement de période. Lors de la dernière assemblée générale au Caire, le Comité exécutif de la CAF a annoncé à ses membres que la compétition ne se jouera plus en Janvier – Février comme à son habitude, mais plutôt  Fin Mai – Début Juin 2020. Un glissement qui arrange non seulement la CAF elle-même, mais aussi le Cameroun, pays hôte.

Les rumeurs les plus folles circulaient déjà au sujet du changement de date du CHAN 2020. Le ministre des Sports et de l’Education civique camerounais, le professeur Narcisse Mouelle Kombi, évoquait déjà cette hypothèse lors de l’émission Présidence Actu du mois de Juillet 2019. « Au sujet de la date du CHAN il y’a déjà un souci. Je ne pense pas que la compétition se jouera dans 6 mois. La CAF est en train de faire des modifications. On sera bientôt fixé » avait réagi le patron des Sports camerounais. Lors du récent passage du Président de l’UNIFFAC à Douala (Union des fédérations de Football d’Afrique Central), l’équato-guinéen Gustavo Ndong Edu, nous avons eu un indice supplémentaire sur la période de la tenue du CHAN 2020. « Le CHAN c’est une coupe d’Afrique aussi, mais Coupe d’Afrique où on joue seulement avec les joueurs locaux. On a mis ça au Cameroun à la période fin Mai – Début Juin, qui est une bonne chose pour nous (Zone Afrique Centrale, NDLR), pour voir l’évolution du Cameroun pour la Coupe d’Afrique 2021 à venir ». En attendant le Calendrier exact de la Confédération Africaine de Football (avec les dates de début et de fin), le pays hôte recevra à coup sûr 6 mois supplémentaires non négligeables.   

Les raisons évidentes du changement brusque

Déjà lancée dans sa politique d’harmonisation des différents championnats africains de football, la CAF ne serait que logique avec elle-même avec cette nouvelle période pendant laquelle le CHAN va se disputer. En Janvier, elle aurait contraint tous les 16 pays participants à interrompre leur championnat respectif, ce qui aurait sans nul doute casser la dynamique déjà en marche. C’est donc mieux de faire jouer ce tournoi à la fin de tous les championnats africains. Le CHAN 2020, répétition générale pour le Cameroun en vue de la CAN 2021, va également permettre à la CAF de se faire une idée sur l’organisation d’un grand évènement dans un climat frileux (saison pluvieuse) dans cette partie de l’Afrique. Elle veut voir comment les infrastructures (les stades en particulier) vont réagir face aux intempéries, et l’effet sur la programmation des rencontres. Cela lui permettra de s’ajuster au cas où.

Le Cameroun n’étant pas prêt dans l’ensemble pour accueillir ce CHAN 2020, ce glissement date vient comme une bouffée d’air en plus. Car ces 6 mois supplémentaires vont permettre au Comité Local d’Organisation de mieux se préparer à accueillir 16 nations et le public qui va avec pendant trois semaines. Une première, car le Cameroun n’a jamais reçu autant d’équipes dans les compétitions précédentes. Le pays de Samuel Eto’o pourra donc déterminer les sites (et les stades) qui vont abriter le CHAN, tout en espérant que les bijoux dédiés à la CAN 2021 (que sont les nouveaux stades de Douala – Japoma, et Yaoundé – Olembe) soient opérationnelles à l’occasion, pour un test grandeur nature.

Par Ernest M. Ouandié    

Urgent: La CAF sanctionne (enfin) Fouzi Lekjaa

CAF : La FIFA débarque

Share This