Premier grand tournoi de football africain organisé depuis le début de la pandémie, le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) s’est déroulé dans des conditions particulières. L’événement faisait figure de test pour le Cameroun, qui va accueillir dans un an la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Ce test est plus ou moins réussi selon le rapport du comité local d’organisation qui souligne que 172 personnes ont été testées positives au covid-19.

172. C’est le nombre de personnes testées positives au covid-19 lors du sixième championnat d’Afrique des nations qui a rendu sa copie ce dimanche à Yaoundé. Ce chiffre a été révélé par le comité local d’organisation dans la 4e édition de sa Newsletter publiée ce dimanche 7 février 2021. Le COCHAN annonce que ces cas sont issus des différents corps de métier qui ont participé d’une façon ou d’une autre à ce tournoi à savoir les joueurs, les encadreurs, les arbitres, les officiels.

La RDC aura été la délégation la plus frappée avec avec 10 cas positifs, dont le sélectionneur Florent Ibenge. Elle est suivie de la Tanzanie : 9 cas dont 7 encadreurs et 2 joueurs. Même le pays hôte le Cameroun a été touché sans que l’information ne soit révélée officiellement. La défenseur Basile Yankam serait l’une des deux personnes positives. Sur les 16 pays engagés, seuls la Namibie, l’Ouganda et la Guinée sont sortis indemnes de cette phase de poule.

Plus de peur que de mal, sur les 172 cas enregistrés, il n’y a eu aucun cas de décès. Un motif de satisfaction pour le Cochan. « D’une manière générale, 4% seulement des cas sont positifs parmi les intervenants du CHAN testés, ce qui est plus de deux fois moins que le pourcentage dans le reste de la population testée pendant la même période ».

 

CHAN 2020 : La CAF réunit patrick Mboma, Rigobert Song, et Samuel Eto’o

CHAN 2020 : Test réussi avec mention

Share This