En marge de la cérémonie de lancement officiel du championnat amateur 2019-2020, ce samedi 4 janvier 2020 à Douala, Alim Konaté, le président du Comité Technique Transitoire en charge du football professionnel a promis de travailler à obtenir des solutions aux préoccupations soulevées par les présidents de clubs qui menacent de boycotter le championnat après la fin de la phase aller.

L’assemblée générale du Syndicat des Clubs d’Elite du Cameroun (SYCEC) tenue le jeudi 2 janvier 2020 à Yaoundé a accouché d’une résolution unique. Dans le communiqué final rendu public vendredi, on peut lire : « Les clubs de Elite 1 et Elite 2 suspendent leur participation aux différentes compétitions dès la fin de la phase aller et conditionnent leur reprise :  – au paiement des subventions sur la rémunération des joueurs et encadreurs ; – au paiement de la dotation relative au fonctionnement du football professionnel pour la saison 2019-2020 ; – à la mise à disposition des clubs des infrastructures conformes aux championnats professionnels (stades gazonnés) ».

La solution aux préoccupations soulevées par les partons des clubs professionnels ne pourrait venir que des pouvoirs publics, puisque c’est l’Etat qui s’était engagé depuis plusieurs années à offrir à la Ligue de football professionnel une dotation financière de 910 millions de Francs CFA pour rémunérer les joueurs et encadreurs des clubs et assurer le fonctionnement du championnat professionnel. La mise à disposition des clubs des infrastructures destinées au CHAN 2020 constitue également une préoccupation sérieuse d’autant que les équipes de Douala par exemple sont obligées de recevoir leurs rencontres à Limbe ou à Buea, Edea… malgré la fin des travaux au Stade annexe de Douala et même au stade Mbappe Leppe.

Solution

La Fédération camerounaise de football qui a repris cette année l’organisation des championnats professionnels, à travers le Comité technique Transitoire semble comprendre les revendications du SYCEC. Elle promet de travailler à y apporter une solution. « C’est vrai que les clubs ont certaines préoccupations, nous sommes en train de discuter sur ces préoccupations, on travaille sur les solutions à y apporter, je suis convaincu que les deux à trois semaines qui viennent permettront d’apporter des solutions positives à leurs préoccupations », a indiqué Aboubakar Alim Konaté, premier Vice-Président de la FECAFOOT et président du CTT, en marge du match  d’ouverture du championnat amateur joué samedi à Douala entre Oryx de Douala et Aigle Royal du Moungo (0-0).

Cependant, le patron du CTT ne soutient pas le projet de boycott du championnat annoncé par le SYCEC, estimant qu’il ne saurait être la plus sage des résolutions.  « Nous avons vu le Communiqué du SYCEC qui a été fait, comme tout le monde, nous sommes au courant, nous parlons avec les clubs tous les jours mais je reste convaincu qu’ils sont conscients que la voie de la sagesse et de l’efficacité c’est de continuer à jouer et de continuer à travailler sur les solutions à apporter, et c’est ce qui est en train d’être fait. Nous sommes conscients que les clubs font beaucoup d’efforts pour jouer ce championnat, nous avons également au niveau de la fédération apporté notre contribution pour participer à ces efforts-là. Nous continuons à rechercher des partenaires économiques qui vont nous accompagner et puis des partenaires qui nous accompagnent aussi. Dans le calme, nous allons trouver une solution. » A-t-il suggéré. Affaire à suivre…

Rétro 2029- Le COQ Sportif: Un caillou dans la chaussure de Seidou Mbombo Njoya

FECAFOOT : Le contrat enfin scellé avec Le Coq sportif

Share This