Programmé au stade annexe de Bépanda, c’est finalement sur le terrain vague du stade Tercocam situé à Bonamoussadi que le choc Caïman – FAP a finalement eu lieu. 

La ligue de football féminin du Cameroun a du pain sur la planche. En plein démêlé avec les clubs qui dénoncent les inexactitudes du contrat qui lie la fédération à Guinness, la LFFC doit résoudre d’autres problèmes importants comme ceux des infrastructures devant abriter les matchs de son championnat. Cela s’est vu ce dimanche à Douala où Caïman et FAP ont été chassés au stade annexe de Bepanda où ils étaient censés s’affronter dans le cadre de la 2e journée du championnat. Un incident d’autant plus grave que la LFFC programme ses matchs dans les stades sans communiquer en amont avec les responsables des infrastructures. Après cet incident malheureux, les deux équipes se sont déportées dans l’antre vague de Tercocam à Bonamoussadi pour sauver les meubles. Sans doute touchées au moral, les caimantoises ont perdu 0-2 face à l’équipe des forces armées emmenée par les internationales camerounaises Isis Sonkeng et Annette Flore Ngo Ndom.

Lion Indomptable : Le débat du Dimanche

Share This