Carine Atezambong Fomo réagit à sa présélection pour la coupe du monde de football féminin Australie-Nousvelle Zélande 2023 et sa sélection au CHAN Cameroun 2021.

“J’ai été présélectionnée pour la coupe du monde féminine “Australie-Nouvelle Zélande 2023” et je fais partie des arbitres qui vont officier le CHAN 2021. J’avoue que je ne m’attendais pas à ces deux nouvelles parce que l’année 2020 a été très difficile pour moi. Pendant que je digérais encore la perte de mon papa qui a fait de moi ce que je suis, les deux nouvelles me sont tombées dessus en l’espace de deux semaines. Lorsqu’elles sont tombées, c’était à la fois, les larmes de douleur, de joie, d’émotions. Bref, c’est un sentiment que je ne saurais décrire. Il faut me vivre pour le comprendre. Etre choisie parmi les arbitres qui vont officier le CHAN est un honneur pour moi. A ce niveau, on s’appartient plus, on appartient à un groupe, à une tribu, une nation, un continent. Alors, l’erreur n’est plus permise. Je promets aux Camerounais de donner le meilleur de moi afin que le vert-rouge-jaune soit honoré. La gloire est rendue à Dieu pour tout ce qu’il a fait et pour tout ce qu’il fait pour nous. Je profite de l’occasion pour remercier tous ceux qui de près ou de loin ont permis que le choix soit porté sur ma modeste personne. Quand on est athlète de haut niveau, on a déjà un programme d’entrainement déjà arrêté. Maintenant, il y a des programmes spécifiques en fonction des compétitions. La CAF a envoyé un programme d’entrainement que nous devons respecter. Ce n’est pas nouveau, ce n’est qu’une continuité de ce que nous faisons depuis.” 

Mercato : Eding sport signe un turc

Cengizhan Adydin : «Je suis fier de jouer dans le pays de mon idole Rigobert Song »

Share This