Agacé et acculé par un journaliste Mauritanien qui accuse le Cameroun d’avoir falsifié l’âge des joueurs, l’entraineur des lionceaux Christophe Ousmanou a claqué la porte de la salle de conférence de presse dimanche soir.

“Ca c’est des accusations condamnables. Il est le seul à détenir ses informations. Je dis que c’est des insultes, c’est des insultes à notre endroit quand on dit qu’on a falsifié nos âges. C’est des insultes et je ne saurais répondre à cette préoccupation. Quand vous êtes insultés qu’est-ce que vous pouvez bien faire. Nous ne sommes pas venus ici pour nous faire insulter. Je suis désolé si c’est pour les insultes, je pense que nous n’avons pas notre place ici. C’est mieux qu’on parte”, a balancé le patron technique des lions U-20 avant de quitter la salle.

Saint-Etienne : élimination en Coupe de France, l’avenir de l’ASSE, Harold Moukoudi se confie

Raymond Kalla : “Aujourd’hui, les présidents de clubs n’aiment pas le football”

Share This