Battus 3-1 par le Cap-Vert ce vendredi à Praia, les Lions Indomptables du Cameroun qui étaient sur une série de deux victoires d’affilée acquises lors de la double confrontation contre le Mozambique (4-1, 0-2), ont refroidi leurs supporters. Pelouse de mauvaise qualité, rafales de vent, absence des cadres… Bien que les arguments soient nombreux pour justifier cette déconvenue, Antonio Conceiçao et son staff vont encore prendre du recul.

Ce vendredi, Le Cap-Vert qui courait en vain derrière sa première victoire dans cette campagne de qualification pour la CAN 2021 reportée en 2022, a atteint son objectif de fort belle manière en battant une petite équipe du Cameroun. Les hommes de Toni Conceiçao ont pourtant bien ouvert les hostilités avec un but de Pierre Kunde Malong dans le premier quart d’heure (14e). mais après le but du milieu de Mayence, le jeu du Cameroun a connu des défections notamment en défense où Jérôme Onguéné et Macky Bagnack n’était pas à la hauteur. Juste avant l’heure de jeu, ce dernier a d’ailleurs donné un bol d’air aux requins bleus avec un but contre son camp (2-1, 59e). Dans l’entrejeu où Arnaud Djoum a vite montré des signes d’essoufflement, ce n’était guère reluisant et en attaque, les leaders n’ont pas pu tirer le reste de la troupe. A Praia, personne n’a trouvé les ressources physiques et techniques pour éviter cette petite raclée qui a permis aux cap-verdiens d’enregistrer leur deuxième victoire face aux Lions Indomptables après la première engrangée le 8 septembre 2012 (2-0). Les Lions étaient au bout du rouleau et leur sélectionneur n’a pas su les mobiliser. Même si la qualité de la pelouse était approximative. Ajoutez des rafales de vent et l’absence des cadres comme Franck Zambo Anguissa qui n’a pas fait le déplacement à cause du protocole sanitaire anglais lié au Covid-19, les interrogations dissipées par les deux victoires précédemment acquises contre le Mozambique vont forcément ressurgir non sans biffer certains noms qui pourraient perdre la confiance du sélectionneur.
Une réaction d’orgueil est très attendue contre le Rwanda mardi prochain pour vite remettre le train sur les rails.

Elite Two : Fauve Azur fait du surplace

D1 (FF) : Renaissance et Canon se neutralisent

Share This