L’ancien sélectionneur français des Lions Indomptables espère que la CAF n’évoquera pas les conditions climatiques pour faire jouer la CAN 2021 au mois de juin, dans un pays autre que le Cameroun.

A cause des conséquences de la propagation du Coronavirus, la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021 initialement prévue du 9 janvier au 6 février 2021 est de plus en plus menacée de report. Et la période la plus adéquate pour sa tenue en cas de report reste celle de juin-juillet. Alors que la Confédération africaine de football (CAF) avait évoqué les conditions météorologiques au Cameroun pour ne pas programmer la CAN à cette période, certains observateurs craignent que la compétition soit une fois de plus retirée au Cameroun au profit d’un autre pays sur la base des mêmes arguments. C’est le cas de Claude Leroy, entraineur français, actuel sélectionneur du Togo qui préfère que la compétition se joue au pays des Lions Indomptables, même sous la pluie.

« C’est vrai qu’on a parlé des conditions climatiques du Cameroun au mois de juin mais je vais dire que moi, quand je vivais là-bas, le championnat se déroulait au mois de juin normalement, dans d’assez bonnes conditions. Avec de nouvelles pelouses de qualité, pourquoi pas ? Il y a plein de pays au monde où on joue quand il pleut… Il y a toujours eu beaucoup de matches au Cameroun, du championnat national à une époque où les clubs faisaient le plein dans tous les stades avec les grands noms du Tonnerre, du Canon de l’Union… Je pense que s’il y a un cas de force majeure, pourquoi pas au mois de juin au Cameroun. En tout cas, il faut que ça ait lieu au Cameroun et nulle part ailleurs. Il ne faut pas qu’on trouve les raisons climatiques pour encore dribbler le Cameroun et encore trouver un autre lieu pour organiser la CAN. Il faut que ça ait lieu au Cameroun, point final. » A-t-il mis en garde au cours de l’émission « Talents d’Afrique », lundi sur Canal + sport.

La Confédération africaine de football (CAF) ne s’est pas encore prononcée sur le report ou non de la CAN Cameroun 2021. Mais l’on apprend que la FIFA pourrait supprimer les fenêtres internationales de septembre, octobre et novembre qui devaient permettre de disputer les quatre dernières journées des éliminatoires de cette compétition. Une déprogrammation de ces trêves internationales impliquerait automatiquement le report de la CAN, puisque les éliminatoires bloquées depuis à deux journées ne pourraient reprendre qu’au mois de janvier. Le président de la Fédération camerounaise de football, Seidou Mbombo Njoya, espère qu’en cas de report, la CAF et le Cameroun sauront trouver une nouvelle date qui arrange les deux parties.  « Il va sans dire que le président de la CAF a indiqué que la CAN ne pourra pas se jouer en juin au Cameroun, à cause des conditions climatiques. Certainement qu’on trouvera une date adéquate. Mais vous savez, la Coupe du Monde (2022), on l’a fixé en décembre, jamais, on n’a joué une Coupe du Monde en décembre. Rien n’est impossible. » A estimé le patron du football camerounais au cours du même programme.

CAN 2021: El Hadj Diouf pour un report

Reprise des championnats : la CAF met la pression sur les fédérations

Share This